Motivé par un voyage en Équateur ? Et pourquoi pas en road-trip ? Oui je sais, tous les guides déconseillent de conduire en Équateur. Pourtant en couple, en famille ou entre amis, c’est toujours une expérience unique et magique ! Avec les bons conseils, vous profiterez d’une aventure exceptionnelle hors des sentiers battus et vivrez des émotions grandioses. Allez, je suis sympa, je vais vous aider.

Tout d’abord, la première étape est de bien choisir le véhicule adapté à vos envies. Même si le réseau routier principal est de bonne qualité, je vous recommande vivement de privilégier un SUV.  Pour explorer certains parcs (Cotopaxi, Chimborazo, etc.), vous devrez circuler sur des chemins.  Sur les routes secondaires, vous pourrez aussi trouver des dos d’ânes assez violents et surtout des beaux nids de poule. Pour voyager en toute liberté et éviter d’endommager le bas de caisse (jamais assuré même en tout risque !), un véhicule surélevé est la meilleure solution. Entre les différentes options, cela dépend ensuite du nombre de places, de la taille du coffre et bien sûr du confort. Pour ça, je vous fais confiance, vous êtes grands.

IMG_0349

Ensuite, lisez bien les petites lignes de votre location de voiture. Sur les sites internet, il n’est pas rare que des surprises se cachent : kilométrage limité, TVA ou assurance obligatoire non incluse, 2ème conducteur en supplément… Si vous avez un doute, n’hésitez pas à m’envoyer votre devis, je peux vous aider à les déceler et à comparer ! Bon, et vous pouvez aussi faire une demande aux partenaires du Réseau Solidaire – meilleurs prix garantis !!! – grâce au formulaire en ligne, c’est quand même plus simple que de chercher sur internet. Toute façon, vous ne trouverez pas mieux surtout que cela inclut l’assistance francophone 24h/24 et 7j/7 !

Vous avez choisi votre véhicule ? Parfait ! Afin de retirer le véhicule en toute tranquillité, pensez bien à emporter votre permis de conduire et à prévenir votre banque. Et oui, pour le paiement et la caution, ça peut éviter des petits problèmes sur place. Si vous avez un permis de conduire international, vous pouvez bien sûr le prendre mais sachez qu’il n’est pas valable s’il n’est pas accompagné de votre permis national.

Avant de prendre la route, il reste quelques petites choses à savoir. Par exemple, il n’existe pas de constat à l’amiable. En cas d’accident (ce qui ne vous arrivera pas), il ne faut pas bouger la voiture d’un millimètre et attendre la policia de transito.  C’est elle qui se charge de le rédiger. Ne vous inquiétez, la police n’est pas corrompue en Équateur et les forces de l’ordre protègent aussi bien les voyageurs que les locaux. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’il y ait des contrôles sur la route. Il suffit de montrer vos papiers (passeport, permis de conduire et immatriculation) et tout se passera très bien. Si la police vous arrête dans d’autres conditions, c’est que vous avez commis une infraction. Le mieux est toujours de faire profil bas. Généralement, les policiers sont indulgents avec les voyageurs étrangers et vous laisseront repartir après un petit sermon. Et en cas de problème de communication vous pourrez toujours compter sur l’assistance francophone 24h/24, un interprète ça peut aider.

Les assurances ? Personnellement, je recommande seulement les assurances basiques obligatoires. Sachant que plus de 95% des voyageurs n’ont pas d’accident, les assurances complémentaires ne sont pas utiles surtout avec celles maintenant associées aux cartes bancaires. Au besoin, les loueurs locaux proposent des assurances au tiers pour compléter votre couverture. Les loueurs internationaux proposent toute la gamme d’assurances, les prix sont cependant très élevés même seulement pour la location du véhicule (2x plus cher en moyenne!).

_MG_0179

Tant que j’y pense, si vous comptez passer à Quito, sachez qu’il existe le pico y placa pour réguler la circulation aux heures de pointe. Selon le jour de la semaine, certains véhicules ne sont pas autorisés à circuler dans le centre-ville de 7h00 à 9h30 et de 16h00 à 19h30. Cela concerne les véhicules avec une plaque d’immatriculation se terminant par 1 et 2 (lundi), 3 et 4 (mardi), 5 et 6 (mercredi), 7 et 8 (jeudi) et 9 et 0 (vendredi).

Concernant le code de la route, il est globalement proche de celui de vos pays. La différence principale concerne sûrement les limitations de vitesse : 30 km/h à proximité d’école, 50 km/h en ville, 60 à 90 km/h sur les routes secondaires et 100 km/h sur l’autoroute. Sachez que les amendes sont chères (plus de 100 $US), il vaut mieux bien respecter les limitations. Et dans tous les cas, pour profiter des paysages, il faut rouler tranquillement.

Parlons maintenant un peu des locaux et leurs habitudes un peu particulières ! Les Équatoriens ne sont pas des fous du volant, ce ne sont pas non plus des as du volant. Il est préférable de prendre vos précautions et vos distances pour éviter tout risque d’accident. À Quito et Guayaquil, c’est un peu la jungle, il faut donc limiter vos déplacements au strict minimum. Dans le reste du pays, c’est plus tranquille. Les locaux aiment beaucoup klaxonner, il faudra vous y habituer. Et peut-être vous y mettre vous aussi par exemple aux intersections. Si vous conduisez de nuit (ce que je déconseille), il faut redoubler de vigilance, vous rencontrerez souvent des piétons sur le bord de la route ou croiserez des vélos sans lumière.

Pour vous déplacer, je vous conseille de télécharger l’application GPS gratuite MAPS.ME sur votre smartphone et les 2 cartes de l’Équateur. C’est une vraie petite merveille qui fonctionne sans internet et connaît beaucoup de centres d’intérêt. En résumé, le compagnon idéal ! Pour garer votre véhicule, vous avez des parkings surveillés dans toutes les villes. Si vous le laissez toute la nuit, pensez à demander le tarif. Dans les parcs, il n’y a généralement pas de problème de vol. Évitez quand même de laisser traîner des affaires de valeur, il ne faut pas non plus tenter le diable.

Au fait, petite question, est-ce que vous avez déjà conduit en altitude ? Oui ? Un petit rappel est toujours utile. Que vous conduisiez un véhicule manuel ou automatique, il faut bien penser à utiliser le frein moteur. Ca vous permettra de voyager en toute sécurité. Et vous avez l’impression de ne pas avancer ? C’est que les moteurs manquent d’oxygène – comme vous – pour aller plus vite.

IMG_0366

Enfin, j’aimerais vous conseiller quelques routes pittoresques :

  • Quito aux Portes de l’Amazonie en passant par Papallacta et Baeza : oui, descendre des Andes vers l’Amazonie, c’est toujours étonnant.
  • Quito à Santo Domingo : des cascades tout au long de la route, ça fait toujours plaisir !
  • Mindo à Otavalo par Nanegal : c’est vraiment un coup de cœur avec des paysages magnifiques. Et la cerise sur le gateau ? La lagune de Cuicocha qui vous attend à l’arrivée !!
  • Baeza à Macas : d’un côté la jungle amazonienne, de l’autre des volcans enneigés, que demander de plus ?
  • Sangolqui au Cotopaxi : entre les volcans, les cascades du Rio Pita se cachent ! En plus, vous avez de magnifiques lodges du côté de l’entrée nord du Cotopaxi. Ou une adresse à la bonne franquette si vous préférez plus de simplicité.
  • Latacunga à Quevedo : après avoir admiré une dernière fois la lagune de Quilotoa, vous descendez vers le Pacifique avec une superbe diversité de paysages. Pensez aux cascades de La Mana sur la route !
  • Tour du Chimborazo : petits ou grands, nous sommes tous des enfants face aux vigognes. Pouvoir s’arrêter où vous voulez pour les observer, c’est vraiment un privilège unique.
  • Macas à Guamote : encore une fois, des paysages variés sur cette route très peu fréquentée ! Et en prime, les superbes lagunes du parc Sangay et bien sûr le marché de Guamote (jeudi matin).

Pour d’autres routes pittoresques et des petites adresses hors des sentiers battus, ça sera en briefing avec l’équipe Chez Léon autour d’une carte et d’un petit café. Ca sera quand même plus convivial, non ?

Si vous avez encore des questions, vous pouvez bien sûr commencer une nouvelle discussion sur le Forum. Pensez aussi à consulter le guide sur la conduite en Équateur que j’avais rédigé il y a quelques années déjà. Il est toujours d’actualité et vous apportera des compléments d’information très utiles avant de prendre la route.

Je vous attends !

À très bientôt,

Léon de Quito

Un road-trip dans les Andes ? Un séjour en Amazonie ? Une croisière aux Galapagos ? Je vous aide avec plaisir à profiter des trésors de l’Équateur aux meilleures conditions grâce aux partenaires du Réseau Solidaire ! Dès maintenant, vous pouvez aussi me poser toutes vos questions sur le Forum en commençant une nouvelle discussion. Allez, je vous attends !!!

Commentaires

Laissez un commentaire