Motivé par un voyage en Équateur ? Et pourquoi pas en road-trip ? Oui je sais, tous les guides et surtout les agences déconseillent de conduire ici. Pourtant en couple, en famille ou entre amis, c’est toujours une expérience unique et magique ! Avec mes conseils, vous profiterez d’une aventure exceptionnelle hors des sentiers battus et vivrez des émotions grandioses.

Vous vous posez sûrement plein de questions avant de voyager. L’une d’elles est sûrement le transport. En Équateur, vous avez 2 options : la location de voiture ou le transport public. Dans cette chronique, je vous aide à envisager la première option en vous partageant toutes mes petites astuces pour louer un véhicule aux meilleures conditions et mes bonnes adresses pour profiter pleinement de votre road-trip dans le pays.

Quel budget prévoir ? Quelle catégorie privilégier ? Auprès de quelle agence de location réserver ? Quels pièges éviter ? Où récupérer et rendre sa voiture ? Quelles assurances choisir ? Quelles routes emprunter ? Quid de la sécurité routière et de la corruption de la police ? Voici quelques unes de vos interrogations les plus courantes auxquelles je vais répondre dans cette chronique pour vous aider à avancer dans l’organisation de votre aventure en Équateur.

Amis voyageurs, accrochez vos ceintures, c’est parti :

  • Est-ce que c’est utile de louer une voiture pour voyager en Équateur ?

Ca dépend de vos envies ! Bon, et un peu de votre budget aussi.

Aujourd’hui, de plus en plus de voyageurs du Réseau Solidaire privilégient une location de voiture pour explorer l’Équateur en toute autonomie et en toute liberté. Vous retrouvez de nombreux carnets de road-trip dont ceux de Lysiane et Rafael, Marion et François, la famille NaudMichèle et StéphaneFrédérique et Guillaume, la famille Heitz ou encore Jérôme et Coco.

C’est la solution idéale pour prendre votre temps et voyager au rythme de vos envies du moment. Par exemple, sur les pentes du volcan Chimborazo, vous pouvez vous arrêter photographier toutes les vigognes que vous croiserez ! Sur la route du Cotopaxi, entre Sangolqui et l’entrée nord, vous pourrez profiter des cascades du Rio Pita. En chemin pour Cuenca, vous pourrez facilement vous arrêter découvrir les ruines d’Ingapirca. Bien sûr, dans chaque région, de nombreux trésors et de multiples surprises vous attendent. Avec une voiture de location, vous pourrez profiter de tous sans choisir !

Bien sûr, cela représente un budget d’au minimum 60 $US/jour en saison basse avec le kilométrage illimité, le second conducteur, l’assurance obligatoire et la TVA. Si vous préférez réserver ce montant pour des hébergements ou des activités (ou tout simplement ne pas dépenser autant !), j’ai rédigé un article sur le transport public pour vous aider.

equateur_2017-09-28-338_41783790211_o

 

  • Est-ce dangereux de conduire en Équateur ?

Vous avez lu les carnets de voyage ? Vous avez donc votre réponse, c’est non ! En plus, je ne suis pas assez fou pour recommander un moyen de transport qui vous empêcherait de profiter tranquillement et sereinement des trésors de l’Équateur. Vous êtes en voyage, conduisez doucement et tout ira bien.

Bien sûr, nous sommes quand même en Amérique Latine, les locaux sont donc un peu « chauds », surtout dans les grandes villes comme Quito et Guayaquil où les klaxons sont mis à rude épreuve. Ne vous inquiétez pas, c’est une habitude que vous prendrez rapidement vous-aussi. Dans le reste du pays, c’est plus tranquille. Même si les équatoriens ne sont pas des fous du volant, ce ne sont pas non plus des as du volant, il faudra donc prendre ses précautions et ses distances.

  • Quel véhicule choisir pour explorer l’Équateur ?

La première étape est de bien choisir le véhicule adapté à un voyage en Équateur. Même si le réseau routier principal est de bonne qualité après sa rénovation dans les années 2010, je vous recommande vivement de privilégier un SUV pour circuler en toute liberté.

Oui, je vous connais, vous aimez sortir des sentiers battus et vous ne voulez pas qu’une véhicule vous empêche d’aller au bout de vos envies ! Après, même pour des trésors naturels classiques, comme les parcs nationaux Cotopaxi et Chimborazo, vous devrez circuler sur des chemins ou des pistes. Sur certaines routes secondaires pittoresques que je vous recommande vivement, comme la vieille route entre Ambato et Guaranda ou la liaison entre Mindo et Otavalo, vous pourrez aussi trouver des dos d’ânes assez violents et surtout de beaux nids de poule communément appelés nids d’autruche. Pour éviter d’endommager le bas de caisse, qui n’est jamais assuré même en tout risque, et donc une note salée au retour, un véhicule surélevé est la meilleure solution.  Je sais, la différence budgétaire est grande mais je vous garantis que vous profiterez beaucoup plus de votre road-trip.

Si vous n’êtes pas sûr de l’utilité, relisez les carnets de voyage ! Vous pouvez aussi me partager votre itinéraire sur le Forum, je vous aiderai en vous indiquant les parties qui requièrent un SUV. J’en profiterai pour vous indiquer quelques routes pittoresques pour vous permettre de profiter pleinement de votre road-trip en terre équatorienne.

Entre les différentes options de SUV, cela dépend du nombre de places, de la taille du coffre et bien sûr du confort voire du moteur. Pour ça, je vous fais confiance, vous êtes grands et vous vous connaissez. Sachez que vous avez aussi le choix entre des 4×2 et 4×4. Un 4×4 n’est pas indispensable, je le recommande surtout à ceux qui sortiront beaucoup des sentiers battus et iront explorer des réserves reculées aux chemins d’accès compliqués. Oui, les ornithologues amateurs se seront reconnus.

Au fait, quel que soit le modèle, si vous avez l’impression de ne pas avancer, c’est que les moteurs manquent d’oxygène – comme vous – pour aller plus vite. D’ailleurs, privilégiez plutôt le Super à l’Extra à la pompe pour de meilleures performances.

Petit conseil : Même si vous louez une voiture, essayez de voyager léger ! À 4 voyageurs dans un grand SUV (Kia Sportage, Grand Vitara SZ, S-Cross), vous n’aurez pas suffisamment de place pour 4 grosses valises et 4 petits sacs. De toute façon, vous n’avez pas besoin de toutes ces affaires…

Cotopaxi 5 - Françoise Pineau

  • Quand réserver ma location de voiture ? À l’avance ou en dernière minute ?

L’idéal est de réserver votre SUV le plus tôt pour bénéficier des meilleures conditions. Sachant que les flottes des agences locales ne sont pas illimitées, notamment les premières catégories, il est préférable de s’y prendre au moins 3 mois à l’avance si vous pouvez. En général, les tarifs sont bien plus avantageux.

Si vous n’êtes pas aussi organisés, ce que je comprends comme je suis personnellement comme ça en voyage, il ne faut pas s’inquiéter non plus, vous trouverez presque toujours un véhicule en dernière minute. Oui, je dis bien presque car ça peut être compliqué pendant les mois de juillet et d’août et pendant les fêtes de fin d’année sachant que les Équatoriens voyagent aussi à cette période. Mais bon, je suis toujours là pour vous aider à trouver votre bonheur et profiter des trésors de l’Équateur.

Petite astuce : Pour réserver un Vitara 3 Portes, un petit 4×4 idéal pour voyager en couple (photo ci-dessous), demandez bien à l’avance ! Ils sont peu nombreux sur le marché et sont très demandés.

IMG_0349

  • Comment réserver ma location de voiture en Équateur ?

Il y a plein de sites web sur internet vous proposant de vous aider à réserver votre véhicule. Malheureusement, ils travaillent tous avec des agences internationales (Thrifthy, Avis, Hertz, Budget, Alamo, etc.) et leurs tarifs ne sont pas aussi économiques que ceux des agences locales.  C’est souvent jusqu’à 2 fois plus cher ! En plus, lisez bien les petits lignes, il n’est pas rare que des surprises se cachent : kilométrage limité, TVA, taxe d’aéroport ou assurance obligatoire non incluse, 2ème conducteur et GPS en supplément… Ca serait dommage de commencer votre voyage sur une mauvaise note.

La meilleure solution ? C’est bien sûr de faire confiance aux partenaires du Réseau Solidaire ! Pour cela, rien de plus simple, il suffit de faire une demande grâce formulaire en ligne. Je vous garantis les meilleurs prix et les meilleures conditions pour un minimum d’effort.

Si vous trouvez moins cher ailleurs pour une même catégorie, je vous invite au restaurant. Oui, je n’ai même pas peur ! En tout cas, si vous pensez avoir trouvé mieux, n’hésitez pas à m’envoyer le devis par email pour que je vous aide à chercher l’éventuelle petite bête. Je commence à avoir l’habitude des devis malhonnêtes. S’il n’y en a pas, vous aurez gagné un déjeuner à Quito. Plutôt honnête comme proposition, non ?

Sachez en tout cas que j’ai négocié de nombreux avantages pour les voyageurs de Tout Équateur qui font aussi toute la différence :

1. Services indispensables toujours prévus : kilométrage illimité, 2nd conducteur, nettoyage et assurance obligatoire. Pour le GPS, ça dépend du partenaire. Personnellement, je préfère utiliser l’application Maps.Me ou Google Maps pour voyager en Équateur.

2. Réservation à la confiance : aucun acompte et aucune coordonnée bancaire nécessaires.

3. Devis en TOUT INCLUS avec  paiement par carte bancaire ou en espèces selon vos envies  pour une réservation 100% garantie sans mauvaise surprise (une empreinte sera toujours nécessaire pour la caution).

4. Livraison et retour de votre véhicule où et quand vous voulez partout en Équateur !

5. Assistance francophone 24h/24 et 7j/7 avec l’équipe depuis la réservation jusqu’au retour du véhicule et même après si nécessaire.

Si vous n’êtes toujours pas convaincus, j’attends votre demande de devis en ligne pour vous envoyer les meilleures propositions de mes partenaires pour vous montrer qu’elles sont bien plus intéressantes. Vous ferez aussi une bonne action en soutenant des prestataires locaux.

equateur_2017-09-26-216_39976850840_o

  • Quelles assurances choisir ? Est-ce que ça vaut la peine de prendre une assurance « tous risques » ?

Aïe aïe aïe voici la question compliquée ! J’imagine que vous êtes perdus entre tous les termes (LDW, CDW, TPL, CDW, TPL, TPI, etc.) ? C’est normal, je vais vous aider à y voir plus clair pour vous éviter des dépenses inutiles. D’ailleurs, pensez aussi vérifier les conditions des éventuelles assurances liées à votre carte bancaire, c’est toujours utile avant de prendre sa décision.

Voici en tout cas un petit rappel des assurances :

- La CDW pour Collision Damage Waiver ou LDW pour Loss Damage Waiver :

Cette assurance vous couvre en cas de collisions et de dommages. Comme pour votre véhicule personnel, c’est une assurance avec franchise dont le montant dépend de la catégorie de véhicule. Vous pouvez parfois diminuer le montant de la franchise en payant un supplément. En cas de perte ou de vol du véhicule (ce dont je n’ai encore jamais entendu parler !), ce sera la caution qui est en général de 2000 $US.

Elle ne couvre pas le bris de glace, le vandalisme sur votre véhicule, les pneus ou encore les personnes.

Cette assurance est obligatoire et doit toujours être incluse dans les devis. Même si vous êtes déjà couverts par votre assurance personnelle, vous ne pouvez pas l’enlever en Équateur, la loi équatorienne ne le permet pas.

- La TPL pour Third Party Liability (aussi appelée TPL, TPI, SLI ou encore MLI) :

Cette assurance est la responsabilité vis-à-vis de tiers. Elle couvre les dommages occasionnés par votre véhicule à autrui et aux biens d’autrui. Il y a aussi des franchises selon le type d’accident. Elle ne vous protège pas ni votre véhicule.

Attention, en cas d’accident corporel, c’est généralement de l’ordre du pénal, ce qui n’entre plus dans le champs d’application de l’assurance. Par ailleurs, au vue des frais locaux d’hospitalisation, les montants couverts peuvent être faibles par rapport aux coûts. Il existe des options comme  Bon, je vous rassure tout de suite, aucun voyageur n’a encore blessé quelqu’un. Comme vous êtes prudents sur la route, tout se passe bien !

Cette assurance est facultative. Elle est encore très rare en Équateur. D’ailleurs, seuls les loueurs internationaux l’offrent.

- La Full Cover (ou Zero Liability) : 

En général, elle comprend les 2 assurances précédemment citées avec des petits avantages supplémentaires. En général, elle inclue par exemple le rachat des franchises. Elle peut aussi vous protéger contre le vol, vous assurer pour les pneus et les vitres ou vous offrir une assistance.

Attention, il y a des restrictions ! Le bas de caisse est presque toujours exclu comme un dommage peut être très coûteux. Vérifiez bien les conditions générales de location si vous optez pour cette assurance. Encore une fois, elle n’est offerte que par les agences internationales.

otavalo-routes-tout-equateur

Dans 99% des locations, la CDW – obligatoire en Équateur – est suffisante. Si vous comptez conduire tranquillement pour profiter des paysages équatoriens, vous n’avez pas besoin d’assurance optionnelle.  Si vous préférez vous protéger, je vous conseille directement la Full Cover pour une protection optimale. Comme mentionné, pensez quand même à vérifier toutes les petites lignes !

D’ailleurs, pour la caution et les franchises, le loueur prendra une empreinte de votre carte bancaire qu’il détruit en général 3 semaines après la fin de la location, le temps de s’assurer que le véhicule n’était pas endommagé et que vous n’avez pas commis d’infraction. Le montant de la caution, autour de 2000 $US, est bloqué et non débité.

  • Comment sont les procédures pour récupérer le véhicule ? Et le rendre ?

Vous avez choisi votre SUV ? Il est réservé ? Parfait ! Il ne reste plus qu’à faire les bagages et vous envoler pour l’Équateur.

Afin de retirer le véhicule en toute tranquillité, pensez bien à emporter votre permis de conduire national et à prévenir votre banque de votre voyage. Et oui, pour le paiement et la caution, avec votre carte bancaire (VISA, Mastercard, American Express), ça peut éviter des petits problèmes sur place pour les autorisations bancaires. En général, l’agence de location prendra une empreinte pour le paiement (sauf si vous payez en espèces) et une empreinte pour la caution et les franchises. Le paiement est débité tandis que la caution est seulement bloquée.

Si vous avez un permis de conduire international, vous pouvez bien sûr le prendre mais sachez qu’il n’est valable que s’il est accompagné de votre permis national. Oui, en fait, c’est juste une traduction sans valeur légal.  Votre passeport pourra aussi être nécessaire au moment de la rédaction du contrat de location.

Au moment de récupérer votre véhicule, pensez à en faire le tour et à tout bien vérifier : les rayures, l’état des pneus, la présence de l’antenne radio et des enjoliveurs, la roue de secours et le kit de secours (incluant en Équateur un extincteur), le niveau d’essence et les papiers du véhicule. Vous pouvez prendre des photos et vidéos à la prise comme au retour du véhicule si le véhicule est propre, ça vous permettra d’avoir des preuves supplémentaires en cas de litige pour un dommage éventuel.

Une fois que tous les documents sont signés, vous pouvez y aller !

Petite astuce : Avec ce type de transport particulièrement pratique dans les Andes, je vous laisse voir directement avec le propriétaire. Attention, certains sont durs en négociation !

32

Généralement, c’est très rapide de rendre son véhicule en Équateur comme ailleurs. Vous faîtes le tour du véhicule (avec éventuellement quelques photos), signez la feuille de retour et c’est tout bon !

  • Quelles routes et chemins emprunter en Équateur ?

Dès que vous le pouvez, sortez des sentiers battus ! Chaque région regorge de routes et chemins pittoresques magnifiques qui vous permettront de découvrir des paysages tout aussi magiques. Pour sortir de la Panaméricaine, mon Top 5 d’adresses préférées est :

- Quito à Mindo via Nono : C’est l’Ecoruta del Quinde, un beau chemin au cœur d’une végétation verdoyante où vous pourrez déjà commencer à découvrir l’incroyable diversité et richesse d’oiseaux. Elle est aussi très sympa à VTT.

- Mindo à Otavalo via la vallée d’Intag : Cette région est célèbre pour son agriculture et notamment sa production de café. Très authentique et très charmant !

- Quito au Cotopaxi le long du Rio Pita : Pour arriver au superbe volcan Cotopaxi, quoi de mieux qu’un petit chemin de terre entre les volcans Pasochoa et Sincholagua ? En plus, vous avez les cascades du Rio Pita pour faire des petites pauses.

- Latacunga ou Baños au Chimborazo via la vieille route Ambato – Guaranda : Faire le tour (presque) complet du Chimborazo, c’est un vrai plaisir ! Cette petite route, encore en très bon état, longe une rivière et passe à l’intérieur d’un canyon. Magique !

- Macas à Riobamba via le parc Sangay : Passer de l’Amazonie aux Andes (et vice-versa), c’est toujours une expérience unique. En plus, les lagunes du parc Sangay sont très belles. Petit conseil, faîtes une pause pour déguster une truite.

Bon, comme j’ai dit un Top 5, je ne parle pas de la boucle de Quilotoa en voiture, la descente depuis Santo Domingo, Mindo ou Zumbahua vers la côte Pacifique ou encore des Portes de l’Amazonie entre Baeza et Macas. Personnellement, j’en suis amoureux aussi tellement c’est exceptionnel de changer profiter d’environnements si différents et si charmants dans une même journée. Autour d’une carte lors du briefing Chez Léon, l’équipe vous partagera tous nos adresses.

Si vous avez d’autres coups de cœur, partagez-les nous !

  • Qu’en est-il de la sécurité routière ? Et de la corruption de la Police ? Quid du pico y placa à Quito ?

Le code de la route est globalement similaire en Équateur et aux pays occidentaux. La conduite est à droite, les vitesses sont limitées (30 ou 50 km/h en ville, 60 à 90 km/h sur les routes secondaires et 100 km/h sur la Panaméricaine), les feux de signalisation (parfois de l’autre côté du carrefour), les lignes au sol et les panneaux de circulation vous indiquent quand vous pouvez passer, vous arrêter ou encore doubler.

Voici quelques petits conseils au volant :

- Gardez un œil attentif sur la route plutôt que sur le GPS ! Oui, ça arrive que ce dernier se trompe, ne connaissant par tous les derniers sens interdits. Il est fréquent aussi que des policiers remplacent les feux tricolores pour fluidifier le trafic.

- Oubliez les klaxons ! En Équateur comme dans toute l’Amérique Latine, les locaux aiment klaxonner pour n’importe quel prétexte.

- Soyez prudents ! Même si vous êtes sur une belle route, il n’est pas rare de régulièrement trouver un nid de poule ou un dos d’âne. En roulant doucement, vous profitez tranquillement et pleinement de votre road-trip.

- Pensez au frein moteur ! Que vous conduisiez un véhicule manuel ou automatique, il faut bien penser à  utiliser le frein moteur en descente en altitude. Ca vous permettra d’économiser vos freins et donc de voyager en toute sécurité.

Conduisez de jour plutôt que de nuit ! C’est beaucoup mieux pour profiter des paysages. Après, si vous devez conduire de nuit pendant quelques minutes, redoublez de vigilance, les piétons et vélos ne sont pas toujours très visibles (les dos d’âne et nids de poule non plus).

Je vous fais confiance, tout se passera bien ! Au cas où, notez bien le numéro d’urgence du loueur pour l’appeler. Si vous avez loué un véhicule avec le Réseau Solidaire, vous avez l’assistance 24h/24 et 7j/7, c’est pratique. Et oui, nous vous aidons à trouver une solution avec le partenaire dans les meilleurs délais pour vous permettre de profiter uniquement des trésors de l’Équateur.

Petite remarque : Les locaux ne respectent pas les feux de signalisation de nuit. C’est encre toléré par la Police (moins par les feux avec caméra intégrée). Cependant, en tant qu’étranger, évitez de les imiter !

DSC05100

Avant de prendre la route, il reste quelques particularités à connaître sur la conduite en Équateur :

- Il n’existe pas de constat à l’amiable. En cas d’accident (ce qui ne vous arrivera pas), il ne faut pas bouger la voiture d’un millimètre et attendre la policia de transito.  C’est elle qui se charge de le rédiger. Ne vous inquiétez, la Police n’est pas corrompue en Équateur et les forces de l’ordre protègent aussi bien les voyageurs que les locaux.

- Il y a régulièrement des contrôles sur la route. Il suffit de montrer vos papiers (passeport, permis de conduire et immatriculation) et tout se passera très bien.

- Si la police vous arrête dans d’autres conditions, c’est que vous avez commis une infraction. Le mieux est toujours de faire profil bas. Généralement, les policiers sont indulgents avec les voyageurs étrangers et vous laisseront repartir après un petit sermon. Et en cas de problème de communication, vous pourrez toujours compter sur l’assistance francophone 24h/7j. Un interprète, ça peut parfois aider.

- En cas de vrai problème, la Police vous amène à la fourrière en attendant le paiement de l’amende. Oui, c’est plutôt embêtant, respectez bien le code de la route !

- Les amendes sont salées en Équateur. Comptez au minimum 120 $US pour un excès de vitesse !

Tant que j’y pense, si vous comptez passer à Quito, sachez qu’il existe le pico y placa pour réguler la circulation aux heures de pointe. Selon le jour de la semaine, certains véhicules ne sont pas autorisés à circuler dans le centre-ville de 7h00 à 9h30 et de 16h00 à 19h30. Cela concerne les véhicules avec une plaque d’immatriculation se terminant par 1 et 2 (lundi), 3 et 4 (mardi), 5 et 6 (mercredi), 7 et 8 (jeudi) et 9 et 0 (vendredi). Si vous enfreignez la règle et que vous vous faîtes prendre par la Policia de Transito, l’amende est d’au moins 60 $US.

  • Où garer mon véhicule ? En ville et à la campagne ? En journée et la nuit ?

L’Équateur est un pays tranquille et les vols sont rares ici. Pour retrouver votre véhicule en bon état, suivez les précautions d’usage. Bien sûr, où que vous vous gariez, quelle que soit l’heure, ne laissez jamais aucun objet de valeur (GPS, téléphone, portefeuille, etc.) en évidence ! Si seuls vos bagages sont fermés et visibles dans le coffre, tout devrait bien aller.

Ensuite, en ville, notamment à Quito, Cuenca, Riobamba et Guayaquil, vous devez privilégier les parkings protégés de jour comme de nuit. Vous en trouverez dans les hôtels ou à proximité immédiate. Si vous la laissez toute la journée ou toute la nuit, pensez à demander le tarif spécifique ! Dans les petites rues, vous trouverez des employés municipaux qui vérifient les véhicules et facturent les heures de parking. C’est une option alternative pour une petite pause. Ca reste moins sûr qu’un parking surveillé.

En dehors des villes, c’est beaucoup plus aléatoire. Il faut souvent faire confiance à votre bon sens. Vous trouverez généralement dans tous les parcs et toutes les réserves des parkings. Même s’ils ne sont pas toujours protégés, ils sont sûrs. Si vous vous arrêtez au milieu de nul part, comme il n’y a sûrement personne à 20 kilomètres à la ronde (ou même plus), vous aurez très peu de risque de vous faire voler. Bien sûr, gardez toujours votre véhicule à l’œil quand même et essayez de le garer dans un endroit où il ne gênera personne ! La nuit, j’imagine que vous dormirez à l’hôtel, non ? Comme je vous le disais, tous ont un parking (même si ce n’est pas indiqué dans ma liste de partenaires) ou une solution proche.

  • Est-ce que vous avez besoin d’un GPS ? Si oui, lequel ?

Oui, c’est mieux. Pour vous déplacer, je vous conseille de télécharger l’application GPS gratuite MAPS.ME ou équivalent sur votre smartphone. C’est une vraie petite merveille qui fonctionne sans internet et connaît beaucoup de centres d’intérêt. En résumé, le compagnon idéal !

Si vous en avez un avec votre location de voiture, inclus ou en option (environ 10 $US/jour chez un loueur international), sachez qu’il risque de ne pas connaître autant de routes et de chemins que ces applications et n’offrira pas les mêmes avantages. Personnellement, j’ai même envie de le jeter au bout du 2ème jour. Après, si ça vous rassure, sachez que c’est généralement gratuit avec mes partenaires. Vous pourrez donc tester par vous-mêmes.

Pour vous aider, l’équipe peut vous vendre une carte routière en briefing (5 $US). Si vous voulez visualiser vos trajets ou gardez un souvenir de votre road-trip, demandez-nous !

Petite astuce : Pour les voyages en camping-car, je vous conseille l’application iOverlander.

IMG_0366

Si vous avez encore des questions sur la location de voiture en Équateur, vous pouvez me les poser en commentaires de article ou commencer une nouvelle discussion sur le Forum.  Je vous réponds avec plaisir pour vous aider à organiser votre road-trip et profiter des trésors de chaque région de mon pays d’adoption.

Amis voyageurs, je vous attends !

À très bientôt,

Léon de Quito

Un road-trip dans les Andes ? Un séjour en Amazonie ? Une croisière aux Galapagos ? Je vous aide avec plaisir à profiter des trésors de l’Équateur aux meilleures conditions grâce aux partenaires du Réseau Solidaire ! Dès maintenant, vous pouvez aussi me poser toutes vos questions sur le Forum en commençant une nouvelle discussion. Allez, je vous attends !!!

3 COMMENTS

Laissez un commentaire