10 idées de randonnées et treks en Equateur

10 idées de randonnées et treks en Equateur
2 7422

L’Equateur (particulièrement sa partie montagneuse) est un véritable paradis pour les amoureux de nature et de grands espaces. La petite superficie du pays et les bonnes infrastructures donnent un accès assez simple aux sites naturels. La météo unique à chaque région permet la pratique de la randonnée tout au long de l’année. Le pays vous offrira un nombre incalculable d’itinéraires qui sauront s’adapter à votre niveau et à vos envies. De la randonnée immersive et sauvage de quelques jours pour admirer les paysages andins, à la balade tranquille et reposante, il ne vous reste plus qu’à chausser vos chaussures de rando et partir sur la chemin de la découverte ! Article-randonnées-treks-tout-equateur (5 of 5) Il est tout a fait possible de se promener de manière autonome dans le pays sans passer par une agence de voyage. Pour les treks ou randos qui nécessitent d’être accompagnés d’un guide, vous pourrez vous organiser sur place depuis de nombreux endroits (Quito, Riobamba, Latacunga, Cuenca…) en passant par des agences locales. Assurez-vous simplement que le guide soit reconnu. Article-randonnées-treks-tout-equateur (7 of 8) La question de savoir s’il est préférable d’entreprendre une randonnée avec guide ou sans guide dépend du niveau du trek envisagé et de votre expérience. Pour les grands aventuriers, mais surtout les trekkeurs chevronnés, certains itinéraires peuvent être abordés sans guide mais avec une bonne préparation en amont. Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas habitués aux marches de plusieurs jours, la sécurité reste une priorité, il est préférable de louer les services d’un guide. Quelques conseils pour le randonneur en Equateur

  • Ne partez pas seul ! Il est dangereux de s’aventurer en solitaire en pleine nature peu importe l’endroit. Même si vous partez sans guide, préférez partir à plusieurs et pensez à prévenir l’hôtel dans lequel vous résidez ainsi que vos proches de votre itinéraire.
  • Préférez partir le matin car la météo est souvent plus clémente à ce moment de la journée.
  • Certaines portions de chemin passent par des propriétés privées. Demandez toujours l’autorisation pour traverser un terrain. Il vous sera parfois demandé de vous acquitter d’une petite participation pour entrer dans certains endroits. Idem pour le camping : ne plantez pas votre tente dans le jardin de quelqu’un sans demander l’autorisation. Et surtout respectez les lieux que vous allez investir !
  • Dans les zones habitées, méfiez vous des chiens en liberté.

Article-randonnées-treks-tout-equateur (4 of 5)  Le Quilotoa La boucle du Quilotoa est l’un des treks les plus connus d’Equateur. Il est très accessible et offre un panorama sur de beaux paysages andins. S’engager dans la boucle offre un certain confort par rapport à d’autres treks car chaque soir, vous aurez la possibilité de faire étape dans un petit village. Bref, un mélange parfait entre nature et rencontres humaines. La boucle se boucle en 4 jours, mais vous pouvez vous contenter d’une étape (portion Quilotoa - Chugchilan par exemple). Le trek peut se faire sans guide, mais en étant bien renseigné (cartes, indications), alors n’hésitez pas à nous demander conseils ! Pour ceux qui ont peu de temps, le tour du cratère du Quilotoa par les crêtes est également une belle expérience . Une balade de 5h environ autour du volcan le plus occidental du pays dont le cratère a été investi par des eaux turquoises formant une magnifique lagune. Il est également possible de descendre au fond du cratère,  aux rives de la lagune pour profiter du paysage et faire un peu de kayak si le cœur vous en dit. Article-randonnées-treks-tout-equateur (2 of 5) Pour un aperçu de la balade qui vous attend voici un blog de voyageur ainsi qu’une vidéo. Rucu Pichincha Ce volcan, situé au dessus de la capitale équatorienne, permet une bonne acclimatation à l’altitude et promet une vue imprenable sur Quito et ses alentours. Le TelefériQo (le téléphérique) vous emmènera depuis Quito jusqu’à la Cruz Loma (environ 4000m). De cet endroit, il est possible d’entreprendre la randonnée vers le sommet du Rucu Pichincha (4696m). La première partie se fait facilement à travers un paysage de landes d’altitude. La deuxième partie qui amène au sommet et surplombe le cratère est un peu plus technique (marche sur sable et cailloux) et comporte quelques passages vertigineux. Ce tronçon étant peu balisé, n’hésitez pas à demander votre chemin aux randonneurs qui redescendent ou suivez les traces de vos prédécesseurs. La randonnée n’est pas difficile mais demande d’être vigilent avec la météo. En cas de pluie, il est déconseillé de s’aventurer en direction du sommet. Pensez à vous équiper de bonnes chaussures, d’une petite laine et d’un vêtement de pluie. Voici un aperçu en vidéo de ce qui vous attend la haut Article-randonnées-treks-tout-equateur (4 of 8)   Le Parc National Cajas Ce parc national, situé à quelques kilomètres de Cuenca, fourmille de centaines de lacs d’origine glaciaire qui scintillent au milieu du páramo (landes d’altitude). C’est un endroit extrêmement sauvage qui se prête parfaitement à des randonnées d’un ou plusieurs jour(s) en pleine nature. Dans le parc, de nombreux itinéraires sont prévus et le refuge de la Toreadora, facilement accessible depuis la route, offre un joli point de vue sur la lagune en contrebas. Le camping est autorisé dans le parc, moyennant quelques dollars. Concernant les précautions à prendre, sachez qu’il vaut mieux partir avec un guide si vous souhaitez suivre les longs itinéraires. Renseignez-vous à l’entrée du parc pour savoir quelles randonnées peuvent être entreprises seul. Le brouillard épais peut être très désorientant et le froid peut être saisissant (prévoyez des vêtements adaptés).   La cascade de San Rafael et le Reventador Au nord-est de Quito, sur la route menant en Amazonie, et dans la partie orientale de la réserve de Cayambe-Coca, se trouve l’un des volcans les plus actifs ainsi que la cascade la plus haute du pays (150m). Les chemins qui gravitent autour de la cascade de San Rafael sont nombreux et vous permettront une immersion dans la forêt humide, pour une expérience différente des plaines andines. D’ici, d’autres innombrables cascades sont accessibles et il est possible de récupérer des sentiers menant au Reventador. Le lieu est idéal pour observer le volcan qui grondera au dessus de vous. De nuit, si le volcan le décide, le spectacle de sa lave rougeoyante sur les flancs est incroyable. C’est un lieu de balade encore peu emprunté, car plutôt isolé, mais qui permet d’embrasser une grande diversité naturelle dans les forets d’altitudes coincées entre les Andes et l’Amazonie.  Article-randonnées-treks-tout-equateur (2 of 8)   El Altar et le Parque Nacional Sangay Un trek inoubliable qui vous permettra d’approcher l’un des plus beaux volcans équatoriens. La marche passe par la vallée de Collanes pour arriver jusqu’à la caldeira du volcan formée par une ancienne éruption. Par beau temps, la vue sur les pics enneigés du volcan et sur la laguna amarilla est grandiose. Dans cette région on peut encore observer des condors. Le trek jusqu’à la Laguna Amarilla peut s’envisager sans guide, mais il est conseillé de partir accompagné car le lieu reste extrêmement sauvage et isolé, avec une météo qui peut être capricieuse (la zone est très arrosée). Le plus simple pour s’y rendre est de partir de Riobamba jusqu’à l’Hacienda Releche à 3200m. D’ici on peut se reposer et louer les services d’un guide.  Article-randonnées-treks-tout-equateur (2 of 2)   Trek du condor Cette randonnée de 4 jours vous conduira des flancs de l’Antisana, près de Papallacta jusqu’aux environs du Cotopaxi. C’est un des itinéraires les plus connus en Equateur. Si il est très couru, le trek requiert cependant une très bonne condition physique car le terrain est accidenté et certaines parties culminent à plus de 4000m. Il faut aussi noter que dans la région, la météo est très capricieuse et le terrain peut se transformer en une vaste étendue boueuse. L’aide d’un guide est vivement recommandée car l’orientation est difficile. Passés ces petits désagréments propres à la montagne, c’est un itinéraire qui vous promettra des paysages inoubliables et une expérience unique et sauvage au cœur du páramo équatorien. Article-randonnées-treks-tout-equateur (5 of 8)   Le chemin de l’Inca Ce chemin, d’une quarantaine de kilomètres, est une ancienne portion du chemin royal emprunté par les Incas pour relier Cusco à Tomebamba (actuelle Cuenca) alors centre administratif important de l’empire. Vous suivrez donc les pas de cette grande civilisation en partant du village d’Achupallas pour terminer aux ruines d’Ingarpica, important site archéologique Cañari, puis Inca. Au programme de cette marche de 2 à 3 jours : des panoramas somptueux, les scintillants lacs andins, des vestiges incas (ponts, murs…) et une incroyable sensation de remonter le temps ! Le trek étant assez long, les possibilités de se perdre sont importantes et c’est pour cela qu’il peut être judicieux de louer l’aide d’un guide. Un GPS,  des cartes et un bon équipement peuvent faire l’affaire pour les plus expérimentés. Article-randonnées-treks-tout-equateur (6 of 8)   Le Parc National Machalilla Pour ceux d’entre vous qui souhaiteraient changer de paysages et respirer l’air marin équatorien, sachez que les Andes n’ont pas l’exclusivité des randonnées. Situé sur la côte au centre du pays, le Parc National Machalilla vous donnera un aperçu de ce à quoi pouvait ressembler le littoral avant l’implantation massive des populations humaines dans la zone. Les chemins qui sillonnent le parc vous amèneront de plage en plage (notamment à la magnifique plage de Los Frailes). Vous pourrez aussi admirer des sites archéologiques et visiter la communauté indigène d’Agua Blanca. Le risque principal des randonnées dans le parc reste le soleil. Prévoyez crème mais aussi chapeau, et surtout de l’eau… beaucoup d’eau. Article-randonnées-treks-tout-equateur (1 of 5)   Le Parc National Podocarpus Situé à l’extrême sud du pays, près de la frontière péruvienne, ce parc s’étend des hauteurs andines jusqu’à la forêt équatoriale du côté amazonien. Le secteur haut du parc est jalonné de nombreux lacs au milieu d’un paysage typique de páramo, alors que les basses terres sont recouvertes de forêts humides et d’innombrables cascades. On y accède par Loja, Vilcabamba ou par Zamora pour la partie basse et l’entrée au parc coûte 2$. Les itinéraires dans le parc s’adaptent à tous les niveaux (balades à cheval possible) et l’ensemble du parc est un paradis pour l’observation de la faune, notamment les oiseaux (plus de 600 espèces recensées). La végétation qui couvre le parc présente de nombreuses espèces endémiques. Article-randonnées-treks-tout-equateur (1 of 2)   Le lagune de Cuicocha Près d’Otavalo et du village de Cotacachi, la laguna de Cuicocha présente les vestiges d’un ancien volcan aujourd’hui effondré et inondé. Les petits ilots qui se dressent sur le lac sont le résultat d’explosions volcaniques. Un sentier qui suit les rives du lac part du poste à l’entrée de la lagune. C’est l’endroit rêvé pour une balade dans une atmosphère bucolique. Une marche près de lagune (environ 4-5h) s’intègre très bien avec une visite du marché d’Otavalo. Un trek de plusieurs jours permet de rejoindre les lagunes de Mojanda, trois perles turquoises au pied du volcan Fuya Fuya. Article-randonnées-treks-tout-equateur (1 of 1)   Ne partez pas à la légère (l’équipement) La randonnée est une activité qui demande de la préparation et un équipement adéquat, surtout si vous comptez vous couper de la civilisation pendant quelques jours. Voici ce qu’il ne faut surtout pas oublier au risque de transformer votre balade en stage commando.

  • Bonnes chaussures de marche, bons vêtements de pluie.
  • Equipement de camping, si vous souhaitez planter la tente (un bon duvet, une tente solide, un réchaud à gaz).
  • Provisions de nourriture (nourriture déshydratée et barre de céréales sont un classique qui fonctionne bien) et d’eau en quantité nécessaire (prévoyez toujours pour un ou deux jours de plus si vous vous rendez dans des lieux sauvages). Pensez à vous approvisionner dans les villes avant de partir car les petits villages ont une offre bien moindre.
  • Crème solaire, chapeau, bonnet ou casquette pour se protéger contre le soleil d’altitude.
  • Anti-moustique (de nombreuses zones humides sont un terrain de jeu apprécié de ces petits insectes).
  • Trousse de premier secours
  • Matériel d’orientation. Les carte de l’IGM (institut géographique militaire équatorien) ne sont pas toujours très précises et actualisées mais peuvent, malgré tout, vous éclairer. A cela, ajoutez la boussole ou un GPS.

Si vous ne disposez pas de tout l’équipement dans vos bagages, il vous sera possible de trouver tout le nécessaire dans les grandes villes andines (Quito, Riobamba et Cuenca). Article-randonnées-treks-tout-equateur (3 of 5)

2 COMMENTS

  1. Bonjour l’équipe Tout Equateur.
    Je souhaite visiter l’Equateur dans la période mars-avril 2018.
    que pensez-vous de cette période ?
    j’aimerai une extension vers les Galapagos, combien de temps
    prévoir pour cette combinaison ?.
    Si vous avez des tuyaux pour les vols Paris-Quito et Quito-Lima, je suis preneur.
    Cordialement à vous.

  2. Bonjour Fantxua,

    Chaque région a son propre climat. Je vous conseille de lire ma chronique sur le sujet (http://www.tout-equateur-blog-forum.com/nos-articles/je-veux-du-soleil/), ça vous aidera sûrement ;-)

    En tout cas, c’est possible de voyager toute l’année en Équateur ! La météo est très capricieuse ici, c’est compliqué de vous donner des prévisions même pour… demain. Sur place, vous pourrez adapter votre itinéraire selon vos envies du moment et les conditions. Ca fait partie du charme du pays.

    Pour les Galapagos, je conseille au minimum 10 jours en séjour d’île en île et 7 jours en croisière. Après, plus de temps vous pouvez y rester, mieux c’est !

    Concernant les vols, il n’y a pas de super bon plan. Les comparateurs vous donneront les meilleures options. Si vous voulez éviter les États-Unis, ça sera avec Iberia via Madrid et KLM via Amsterdam. Il n’y a pas de vol direct Paris – Quito. Et pour Quito – Lima, ça sera des compagnies locales (Avianca, TAME, etc.).

    Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à commencer une nouvelle discussion sur le forum.

    À bientôt,
    Léon

Laissez un commentaire