Le TeleferiQo de Quito : direction le paramo du volcan Pichincha

Le TeleferiQo de Quito : direction le paramo du volcan Pichincha

0 3293

Si vous voulez prendre un grand bol d’air, le téléphérique de Quito est le lieu idéal !
Le teleferiQo (avec un « Q » comme Quito) est l’un des plus élevé d’Amérique du sud. Il vous emmène à plus de 4000 mètres d’altitude sur le páramo du volcan Pichincha.

Après une ascension d’une dizaine de minutes qui vous offre une vue époustouflante sur la Luz de America, vous voilà arrivé à la Cruz de Loma. En haut, les points de vue sont nombreux, on en prend vraiment plein les yeux. En contemplant Quito sous toutes ses coutures, on se rend compte de l’étendue de la ville et de son étroitesse. En effet, Quito s’étend sur plus de 30 kilomètres mais n’est large que de 10 km. Sa forme rappelle à certains celle d’une banane (surtout si c’est l’heure du repas !).

Lorsque le ciel est dégagé, on peut observer des volcans de la chaine Andine tels que le Cayambe, l’Antisana, le Cotopaxi, le Pasochoa et le Rumiñahui.

Une balade d’environ deux heures peut vous mener jusqu’au sommet du Rucu Pichincha (l’édifice volcanique du volcan Pichincha visible depuis Quito). Pas de difficulté particulière, mais regardez bien ou vous mettez les pieds et n’hésitez pas à faire des pauses si le souffle manque.

Et si vous préférez vous concentrer essentiellement sur le paysage, pourquoi ne pas vous laissez porter par votre monture. Des promenades à cheval sont également possibles.

Attention, avant de grimper tout en haut, il est préférable de passer un ou deux jours à Quito afin de s’acclimater à l’altitude. N’oubliez pas que le téléphérique vous emmène à plus de 4000 mètre d’altitude et que le Rucu Pichincha culmine à 4696 m, ce qui n’est pas négligeable pour le corps (et pour le souffle !).

Si vous voulez être au calme (et éviter le temps d’attente à la billetterie), il est préférable de s’y rendre durant la semaine, le site est très prisé par les Quiteños durant le week-end. Le mieux est d’y aller le matin, le temps commence parfois à se couvrir en début d’après-midi.

Si la montée en téléphérique ne vous a pas rassasié et que vous désirez un petit peu plus d’adrénaline, vous trouverez au pied du téléphérique un petit parc d’attraction, le « VulQano Park » (surtout pour les enfants).

Le saviez-vous ? Le téléphérique a été construit en 2005 par Poma, une entreprise française. Et oui ils sont partout ces Gaulois !

Informations pratiques :
Prix de l’entrée au téléphérique : 8, 50$
Horaire d’ouverture : 8h00 à 20h00 tous les jours
Promenade à cheval : 5$ pour 25 minutes, 10$ pour 45 minutes
N’oubliez pas la crème solaire, les lunettes de soleil et une petite laine.
Entrée au site : Calle Arnulfo Araujo y Av. Occidental (près de l’intersection avec l’avenue Gasca)

Commentaires

Laissez un commentaire