Galapagos: Isabela ou la caverne d’Ali Baba

Galapagos: Isabela ou la caverne d’Ali Baba

0 1650

Nous avons quitté San Cristobal et après 4 heures épouvantables de bateau (2 fois 2 heures, avec une pause sur l’île de Santa Cruz pour aller nous baigner dans les eaux bleues turquoise des gorges de Las Grietas), nous sommes enfin arrivés sur l’île d’Isabela. Nous logerons dans un petit palais pour passer la semaine. Après un rapide tour du quartier, nous n’avons pas trouvé moins cher que 30$ la nuit pour 2 mais nous sommes vraiment dorlotés (un peu trop même) avec des draps/serviettes changés tous les jours!
Aujourd’hui, nous avons pu vivre le rêve galapingouin ! Après une brève pause au shop du coin pour réserver notre sortie snorkeling à Los Tuneles (les tunnels de laves qui renferment hippocampes, raies et requins, 80$/pers), nous louons une combinaison pour nous rendre à la Concha de Perla, un bassin de mer protégé par des coulées de lave, juste à côté du petit port. Nous y sommes déjà allés la veille mais cette fois-ci, nous pourrons rester plus longtemps dans l’eau et aller plus loin que le bassin, sans souffrir du froid !

Chapichette est toute fofolle dans l’eau. Elle voit des poissons arc en ciel et nage avec un lion de mer ! Puis, deux énormes poissons perroquets font leur apparition ! Ils se laissent approcher des très très près, ils sont vraiment imposants et leur bouche laisse apercevoir un bec féroce !

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (2 of 25)

Puis, Chapichette découvre un petit poulpe au détour d’un rocher. Il n’est pas facile à trouver car il change de couleur lorsqu’il s’accroche à la pierre, passant d’un joli violet à un noir tacheté de blanc, mimant cette dernière.

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (3 of 25)

Nous croisons de jolies étoiles de mer colorées et tombons nez à nez avec un poisson ballon.

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (4 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (5 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (6 of 25)

Puis, grand moment de satisfaction, nous atteignons le summum en rencontrant une tortue qui se laisse approcher. Elle n’est pas du tout farouche et nous observe. Nous sommes à 10 cm d’elle et sommes submergés par la vue de cet ovipare dont nous avons tant rêvé ! Nous nageons avec elle et l’observons de tous les côtés de très près !

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (7 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (8 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (9 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (10 of 25)

Une raie pastenague (avec une jupe qui fait un peu soucoupe volante) fait son apparition et se met à nager pour fuir.

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (11 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (12 of 25)

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises car quelques brasses plus loin, nous nous retrouvons dans le coin des iguanes qui sont allongés par dizaines sur des rochers au bord de l’eau. Puis, nous apercevons un pingouin à quelques mètres de nous ! Mais ça ne s’arrête jamais ici ! Sommes-nous réellement en train de vivre ce moment ou commençons-nous à avoir des illusions ? En regardant de plus près les iguanes, nous pouvons nous poser sérieusement la question !

Le pingouin nage à la surface et plonge à l’occasion. Nous tentons de le suivre un peu et après 3 approches plus ou moins proches, nous le laissons partir au loin, il nous aura eu à l’usure et nous aura épuisés.

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (13 of 25)
Nous sommes sur les palmes (enfin, les genoux) et décidons de rentrer avant de nous noyer. Nous traçons tout droit et coupons le bassin en son centre (où il y a beaucoup plus de profondeur) pour aller plus vite. Nous ne passons pas par ici habituellement car la visibilité est moins bonne. Alors que nous pensions avoir tout vu et nous en être mis plein les yeux pour au moins une décennie, le rêve de Chachou apparait sous ses pieds. Un banc de raies, mais cette fois-ci, elles n’ont pas une jupe mais des ailes ! Oh là là, ce sont des raies aigles et il y en a une dizaine. A notre grand étonnement, la visibilité est parfaite et nous les voyons voler à 10 mètres en dessous de nous. Allons voler un peu avec elles ! La fatigue s’est estompée et Chachou se voit pousser des poumons pour descendre dans cette ambiance fabuleuse. Elles sont magnifiques avec leur dos tacheté, leur grosse tête munie d’une bouche impressionnante et leur longue queue, bien que certaines n’en aient pas. Elles ressemblent vraiment à des oiseaux ! Au bout de quelques apnées, elles sont de moins en moins farouches et s’habituent à la présence de Chachou qui peut alors les filmer sous tous les angles (enfin presque car elles n’en sont quand même pas eu point de jouer avec lui comme les lions de mer).

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (14 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (15 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (16 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (17 of 25)

Nous sortons de l’eau ébahis, les pupilles plus que dilatées et ne faisons pas de vieux os avant d’aller nous coucher !
Les jours suivants, nous irons explorer les différentes facettes de cette île à la roche volcanique et retrouverons nos amis les « dinosaures-iguanes » (monstrueux mais inoffensifs) ainsi que les foux à pattes bleues (eh oui vous ne rêvez pas, ces îles abritent des oiseaux aux pattes bleu pétant!)

Et pour suivre le reste de nos aventures autour du monde (en photos et vidéos) c’est ICI !

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (18 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (19 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (20 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (21 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (22 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (23 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (24 of 25)

Isabela-Chachou-et-Chapichette-tout-equateur (25 of 25)

Commentaires

Laissez un commentaire