3 semaines, 2 frères, 1 pays. La cerise sur le gâteau ? Une croisière aux Galápagos !

Nous avons opté pour 8 jours à bord du Fragata en dernière minute sur les bons conseils des jeunes de l’équipe de Tout Equateur. Voici un (long) aperçu de ce que vous réserve l’archipel :

Jour 1 – 4 novembre 2016 : Départ de Quito pour Santa Cruz et découverte de Bachas

Après un réveil matinal, un taxi rapide jusqu’à l’aéroport (45 minutes, 25 US$ pour les deux) et l’enregistrement en 2 étapes de nos bagages, nous voilà embarqués pour Santa Cruz. Notre guide anglophone, Julio, nous attend à l’arrivée. Après avoir retrouvé tous les autres passagers et quelques minutes de trajet en bus et bateau, nous découvrons notre yacht, le Fragata. C’est simple et propre, ça sera parfait pour profiter de l’archipel !

Cet après-midi, nous commençons notre découverte avec la plage Bachas de Santa Cruz. Et déjà nos premières surprises ! Les paysages volcaniques sont vraiment étonnants, un mignon petit oiseau jaune nous souhaite la bienvenue. Plus loin, un héron, un flamand rose ou encore un iguane se reposent tranquillement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De retour sur le yacht, l’équipage nous propose des combinaisons. En bons bretons, ayant pensé à emporter quelques vêtements adaptés, nous préférons juste louer le masque et le tuba. L’eau est froide ici ? Pas autant que la Manche ! Et au pire, nous pourrons toujours revenir sur notre décision plus tard, le bateau est très bien équipé.

Ce soir, par précaution, nous prenons quelques médicaments pendant le dîner pour éviter le mal de mer (même si le capitaine nous garantit que la nuit sera calme !). Nous nous couchons tôt, nous sommes un peu fatigués et nous voulons profiter au maximum de notre première vraie journée.

Jour 2 – 5 novembre 2016 : L’île Genovesa, une première exceptionnelle !

Si nous avons choisi cet itinéraire, c’est beaucoup pour elle (et Española). La nuit a été calme selon l’équipage, agitée selon nous. Nous avons quand même bien dormi, peut-être grâce aux médicaments ou sûrement à la fatigue.

Ce matin, nous partons pour une randonnée à El Barranco. Nous marchons jusqu’à une falaise où nous pouvons observer de nombreuses oiseaux. En chemin, nous sommes accompagnés par des fous à pattes rouges (oui oui, c’est unique au monde !!!). Ils n’ont même pas peur de nous, nous sommes vraiment seulement à quelques mètres à peine d’eux ! Nous avons aussi la chance de voir des petits des frégates, facilement reconnaissables à leur grand bec.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après cette balade sur l’île Genovesa, nous rentrons sur le bateau où nous attend un snack ! Une petite collation bienvenue après toutes ces émotions. Je ne pensais pas que c’était possible de voir des oiseaux d’aussi près et je ne suis pas au bout de mes surprises, ce n’est que la première matinée !

L’après-midi, nous partons pour Darwin Bay sous un magnifique soleil. C’est l’occasion d’apprécier une autre facette de l’île avec tous ces cactus. Nous pourrons aussi voir nos premières otaries se dorant la pilule sur la plage. Et même le squelette d’une baleine ! Après une petite balade, nous faisons un peu de snorkeling, l’occasion de goûter à l’eau des Galápagos et de voir nos premiers poissons.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

À chaque fois, nous sommes presque tous seuls sur l’île, juste notre groupe de 15 passagers ! Nous croisons rapidement un autre groupe à bord du Golondrina, yacht qui a exactement le même itinéraire. Ce sont des conditions privilégiées pour profiter de ce paradis naturel.

Après un bel après-midi sur la plage, retour au bateau pour le dîner et une deuxième nuit à bord du Fragata. Une grande traversée nous attend, nous continuons avec les médicaments par précaution.

Jour 3 - 6 novembre 2016 : Les îles Bartholomé et Santiago, encore mieux qu’en rêve !

Nous avions beaucoup entendu parler de Bartholomé, nous n’avons pas été déçu et elle a même réussi à nous surprendre. Nous commençons par une randonnée à pied jusqu’au au sommet. La vue est impressionnante ! Une photo de groupe est obligatoire pour immortaliser ce début de croisière paradisiaque.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De retour sur la bateau, nous nous préparons pour une sortie snorkeling. À peine sous l’eau, nous nous retrouvons nez à nez avec des… requins ! Prenant mon courage à deux mains, j’essaye d’en suivre quelques uns. Nous aurons aussi la chance de voir un couple de pingouins. Julio est vraiment top pour observer la nature, il voit tout !!! Nous terminons par un petit moment de détente sur la plage.

GOPR4515

GOPR4584

GOPR4534

L’après-midi, nous naviguons un tout petit peu seulement pour explorer Santiago.  La végétation est presque inexistante, nous marchons sur des coulées de lave ! Oui, c’est ma première fois et je suis un peu ému, j’ai l’impression d’être dans une émission de TV5. Et l’eau est encore plus turquoise que sur les cartes postales. Dès que Julio nous le propose, nous ne résistons pas à une petite baignade. Bien nous en a pris, nous découvrons notre première tortue marine et je joue même avec une otarie. Tout simplement GENIAL !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

GOPR4636

GOPR4601

De retour sur le bateau, pas encore rassasiés par toutes ces surprises, mon frère et son nouvel ami suédois prolongent le plaisir sur le pont arrière du bateau. L’équipage a vu un gros requin rôdé dans le coin et ils ne veulent pas le rater. Personnellement, j’en profite pour observer le coucher de soleil en compagnie de frégates.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De retour sur le yacht, nous passons le dîner et la soirée avec notre groupe international (Etats-Unis, Suède, Suisse, Allemagne, Hollande et France) super sympa à parler de tout ce que nous avons vu. Ce soir, pas besoin de médicaments, nous allons faire de beaux rêves après tout ce que nous avons vu aujourd’hui. Quelle journée exceptionnelle !

Jour 4 – 7 novembre 2016 : Plazas et Santa Fé, deux îles qui méritent d’être connues

Sur cette petite île, nous sommes accueillis par les cris d’un macho alpha ! Et oui, monsieur protège énergétiquement sa colonie de femelles. Ca impressionne la première fois mais on s’y habitue vite.

PB070732

Plazas est vraiment atypique avec sa végétation rougeoyante. Nous aurons la chance d’y voir beaucoup  d’oiseaux et surtout un iguane en train de manger un cactus. Oui oui, un spectacle très rare d’après Julio. D’ailleurs, il nous expliquera que ces iguanes ne devraient pas vivre ici et le Parc National a pour projet de les emmener sur leur île « normal » sinon ils risquent de tuer toutes les plantes locales en quelques années.

PB070821

PB070746

PB070793
PB070838

Je vous garde le meilleur pour la fin. Nous avons vu plein d’otaries avec leurs petits. So cute comme diraient nos amis américains !

PB070804

De retour sur le bateau, nous avons navigué en direction de Santa Fé. Pendant que mon frère faisait la sieste dans la chambre, j’en ai profité pour bouquiner un peu sur le « solarium » du bateau.

Après le déjeuner, nous avons commencé par une longue session de snorkeling. A mon avis, nous sommes bien restés une heure dans l’eau ! Et qu’est ce que nous avons encore vu ? Oui, des tortues, des requins et des raies. Bien sûr, il y a aussi plein de poissons mais je ne connais pas leurs noms. Ah si, le Trumpet Fish et c’était d’actualité avec les élections américaines.

GOPR4642

GOPR4668

GOPR4674

Ensuite, nous avons fait une petite balade à pied sur l’île jusqu’au coucher de soleil. Nous avons eu la chance de voir notre premier rapace et de pouvoir s’approcher à quelques mètres à peine pour le photographier. Comme quoi, il n’y a pas toujours besoin d’appareil photo avec un grand zoom pour faire de beaux clichés aux Galápagos !

PB070914

PB070841

PB070954

PB070903

Encore une belle journée avec de superbes surprises. Nous ne nous attendions pas à autant de trésors sur ces 2 îles et nous avions tort, elles sont vraiment magiques surtout que nous étions encore que 2 bateaux tout l’après-midi. Maintenant habitués à la croisière, nous oublions les médicaments et dormons encore une fois comme des bébés.

Jour 5 – 8 novembre 2016 : L’incontournable Kicker Rock de San Cristobal et l’île Lobos

Aujourd’hui, nous nous levons très très très tôt pour aller faire du snorkeling à Kicker Rock (Leon Dormido en espagnol), l’un des spots les plus connus de l’archipel. Nous sommes les premiers sur place. Malheureusement, l’eau est trouble et nous ne verrons pas grand chose. Ca reste une expérience de traverser au milieu de ses imposantes falaises.

PB081081

GOPR4684

En partant pour la plage, nous avons une chance inouïe !!! Julio voit au loin des dauphins et le capitaine arrive à s’en approcher. Nous avons même l’occasion de nager avec eux. Promis, je vous partage une vidéo bientôt avec l’aide de l’équipe Tout Equateur.

GOPR4708

Après toutes ces émotions, nous avons un moment de détente sur la plage. L’occasion de se baigner, de photographier de jolis petits oiseaux et de faire le pitre avec les otaries !

PB081045

PB081066

PB081073

PB081075

Au deuxième arrêt, à Cerro Brujo, nous ferons une petite balade à pied. Nous verrons encore et toujours de très près des fous à pattes bleues et des frégates. Et aussi des petits otaries tout mimi.

PB081164

PB081098

PB081151

PB081180

Au port de San Cristobal, nous profitons du temps libre pour aller visiter le centre d’interprétation. Il est vraiment super intéressant ! En plus, il y a des petites balades à côté, c’est très sympa. Nous avons terminé sur la plage à regarder les surfeurs et le coucher de soleil pendant que nos compagnons de croisière préféraient aller sur internet (dur dur de vivre sans pendant une semaine pour certains !).

PB081207

Wahou que j’ai envie d’y retourner ! La nature fait vraiment bien les choses et j’espère que les Équatoriens réussiront à protéger ce petit paradis naturel malgré tous les dangers qui le menacent. En tout cas, encore des souvenirs plein la tête aujourd’hui.

Jour 6 – 9 novembre 2016 : Española et ses fameux albatros !!!

Celle-là, je l’attendais avec impatience ! C’est que je connais bien mon poème de Baudelaire.

Le matin, nous commençons par une randonnée à pied. Même si un autre groupe un peu bruyant et lent nous perturbe un peu, nous arrivons à profiter pleinement du spectacle que nous offre cette île. Oui, il y a des dizaines d’albatros à terre et dans les airs. Ils sont encore plus impressionnants en vrai qu’à la télé et aussi maladroits que dans Bernard et Bianca ! Pour le coup, j’aurai aimé un meilleur appareil photo mais je garde de belles images en tête, c’est le plus important.

PB091284

PB091322

PB091318

PB091344

Encore une fois, nous verrons de jolis petits otaries. Et aussi plein plein d’iguanes marins !

PB091240

PB091346

PB091363

L’après-midi, détente sur la plage au programme ! Nous en profitons bien sûr pour nous baigner et observer encore une fois la vie sous-marine. Même si l’eau est un peu trouble, nous verrons quelques tortues, raies et poissons en tout genre. C’est sur le sable que le spectacle est le plus impressionnant, avec un squelette de baleine et un rapace mangeant. Ce n’est pas très appétissant mais ce sont les lois de la nature.

PB091371

PB091382

PB091372

Et encore une journée exceptionnelle dans ce paradis naturel ! Malgré mes attentes élevées, j’en ai pris plein les yeux et j’ai tout adoré. Après un bon dîner, nous improvisons une soirée « jeu de cartes » avec les compagnons internationaux. Moment convivial parfait avant une bonne nuit de sommeil.

Jour 7 – 10 novembre 2016 : Dernier snorkeling à Floreana et tortues géantes de Santa Cruz

Pour cette dernière journée entière en croisière, nous nous levons tôt pour une sortie en snorkeling. Bon, l’eau est un peu froide mais nous y allons avec plaisir. Quelques tortues, raies, otaries et requins sont au rendez-vous ici à Devil’s Crown (couronne du diable !!!).

GOPR4726

GOPR4733

Ensuite, après un petit-déjeuner très copieux (l’eau, ça creuse !), nous faisons une petite balade à pied sur l’île. Ce sera l’occasion de revoir quelques flamands roses et toucher un sable hyper fin.

PB101398

PB101394

L’après-midi, ça sera Santa Cruz. Sur les bons conseils de l’équipe Tout Equateur et de Julio, nous privilégions un tour sur les hauteurs de l’île pour voir des tortues géantes en liberté. Ca sera El Chato 2 pour 15 US$ en taxi et 2 US$ d’entrée (avec café et thé à disposition). Tellement c’est grand, c’est facile d’y passer plus d’une heure et sans être embêté par les autres touristes.

Sérieusement, même en s’y attendant, ces tortues géantes et centenaires, c’est génial ! Bon, surtout que 2 nous ont réservé un spectacle interdit aux enfants…

PB101406

PB101449

PB101448

PB101400

Bien sûr, nous passons aussi à la criée au port de Santa Cruz. Malheureusement, c’est plutôt calme, les pêcheurs étant rentrés bien plus tôt. Nous évitons le centre Charles Darwin, il est encore en travaux et tout le monde en revient déçu. Il y a une petite plage tranquille à côté pour ceux qui cherchent à se baigner au calme ou à surfer.

PB101458

Dernière soirée à bord, l’équipage nous fait ses adieux en tenue de gala ! Ils nous rappellent aussi les petites enveloppes dans les chambres pour les pourboires. Tellement la croisière a été exceptionnelle et le personnel aux petits soins, nous allons participer de bon cœur. Cette dernière nuit à bord sera très calme, nous ne naviguons pas pour une fois.

Jour 8 – 11 novembre 2016 : North Seymour avant les adieux

Dernière matinée sur l’archipel, c’est dur de se dire que c’est bientôt fini ! Nous profitons à fond des derniers instants.

Même si ce n’est plus la saison des amours, nous avons la chance de voir des frégates mâles à la recherche d’une compagne. C’est un peu tard, ils risquent de pas trouver cette année… mais ça nous fait un drôle de spectacle. Que ça doit être dur de voler avec cette grande bulle rouge au cou !

PB111476

PB111460

PB111486

Bien sûr, nous ne pouvons pas repartir sans avoir revu un iguane, un fou à pattes bleues et… un petit otarie avec sa mère.

PB111482

PB111472

PB111501

Avec toutes ces belles images dans la tête et riches émotions dans le cœur,  notre croisière se termine.

Ces 8 jours au paradis n’auront pas eu de prix ! Mille mercis à Dame Nature de nous offrir tant de trésors, nous nous sommes vraiment sentis privilégiés de pouvoir apprécier autant de beauté et de diversité pendant toute cette semaine.

Et bien sûr, merci à l’équipage du Fragata et à l’équipe de Tout Equateur pour nous avoir permis de vivre cette belle aventure aux Galápagos. Ca valait vraiment le coup de vous faire confiance.

Un petit conseil aux voyageurs du Réseau Solidaire ? Partez en croisière ! J’essaye de vous partager des vidéos bientôt. Et peut-être le reste de nos aventures en Equateur.

Bon voyage à tous,

Pierre & Paul

Commentaires

Laissez un commentaire