L’Amazonie, c’est un rêve d’enfant pour beaucoup d’entre nous ! En Équateur, la jungle est facilement accessible et offre des expériences pour toutes les envies (nature, communauté, etc.). Comment l’explorer pendant votre voyage ? Quel que soit votre budget et votre temps, vous pouvez le faire. Je vous explique tout ça dans cette chronique pour vous aider à trouver votre bonheur.

Une fois arrivés à Quito ou à Guayaquil, vous êtes déjà si proches du but ! Oui, à seulement quelques petites heures de réaliser votre rêve d’enfant passionné d’Indiana Jones, des Cités d’Or ou encore de Spirou. Si vous lisez cet article, c’est vraisemblablement que je prêche des convertis et que vous avez déjà coché au programme d’explorer l’Amazonie. Sinon, lisez le premier paragraphe de l’article et vous serez convaincus !

Avant de vous lancez dans l’aventure, vous vous posez peut-être encore des questions : Où aller ? Avec qui ? Dans quelles conditions ? Quand partir ? Quel budget ? Qu’emporter avec moi ? Quelle bête est susceptible de me manger ? Je vais tenter de vous éclairer dans votre choix… sauf pour cette dernière question, je préfère vous laisser la surprise sur place.

C’est parti pour le jeu des questions/réponses :

  • Pourquoi explorer l’Amazonie ?

J’ai vraiment besoin de vous expliquer les trésors et les surprises qu’offre une telle biodiversité ? Lisez les carnets de voyage sur le Blog, ce sont encore les voyageurs du Réseau Solidaire qui en parlent le mieux !

L’Équateur offre 4 mondes en 1 : les Andes, le Pacifique, l’Amazonie et les Galapagos. Ces deux dernières régions sont incontournables pour tous les amoureux de nature. L’Amazonie équatorienne, que l’on appelle ici Oriente, offre une spectacle incroyable et une expérience unique. Si la part de la jungle équatorienne reste minime par rapport à l’ensemble de l’Amazonie (120 000 sur 5,5 millions de km²), la densité de la richesse naturelle est l’une des plus importantes de notre planète et ne manquera pas de vous étonner où que vous la visitiez.

Pendant votre aventure dans la jungle, à vous animaux mythiques et plantes atypiques ! Singes, dauphins roses, anacondas, toucans, caïmans ou encore piranhas sont quelques-unes espèces que vous aurez peut-être la chance de rencontrer.

Si vous aimez les cultures et traditions ancestrales, partager avec les indigènes Shuar, Achuar, Huaorani ou Shiwar est une expérience des plus enrichissantes tant leur mode de vie et leur façon de penser sont éloignés de nos habitudes. Même si beaucoup de peuples sont malheureusement trop occidentalisés, il est encore possible de s’immerger au cœur de communautés traditionnelles partageant une relation privilégiée avec leur environnement. Après avoir échangé avec les Quechuas dans les Andes ou encore les Tsa’chila sur le Pacifique, vous vivrez une nouvelle aventure humaine inoubliable.

Ecuador2018 - 2

  • Pourquoi découvrir la jungle pendant mon voyage en Équateur ?

En 3 mots, l’Amazonie équatorienne est accessible, économique et authentique !

Oui, premier avantage non négligeable, elle est à proximité des Andes, à seulement à 8 heures de Quito, 4 heures de Cuenca ou encore 2 heures de Baños. En transport public, vous pouvez très facilement rejoindre Lago Agrio, Coca, Puerto Misahualli, Tena, Puyo et Macas. Vous avez des tours à la journée, des séjours de 4 jours/3 nuits ou encore des expéditions d’une semaine. Que vous ayez peu ou beaucoup de temps, vous pouvez donc en profiter.

Deuxième avantage, c’est bien sûr le budget. Aux Portes de l’Amazonie, vous trouver des tours à la journée à partir de 50 $US. Dans la jungle profonde, comptez à partir de 250 $US pour un séjour de 4 jours/3 nuits en tout inclus avec des réductions de 25 à 50% pour les enfants. Plutôt abordable, non ? Pour les aventures personnalisées, c’est très variable. Ca commence généralement autour de 80 $US par personne et par jour. Ca reste très raisonnable par rapport à la même expérience dans nos pays voisins, notamment le Pérou, la Colombie et le Brésil.

Le troisième et dernier avantage est l’authenticité ! L’Équateur étant un pays encore peu touristique, vous pouvez encore profiter tranquillement de la jungle amazonienne même pendant la saison « haute » en juillet et août. Si vous cherchez une immersion, avec la nature ou au cœur d’une communauté indigène, vous serez même très sûrement seuls au monde pendant quelques jours. Oui, je sais, c’est tentant, je vous explique comment un peu plus loin.

Au fait, tant que j’y pense, l’Amazonie convient bien sûr aux petits et aux grands enfants jusqu’à 88 ans ! Il existe des options adaptées aux familles. En plus, ce sont souvent les plus jeunes qui profitent le plus de cette aventure.

Yasuni avec Fernando - Emilie 50

C’est bon, vous êtes convaincus ? Je peux passer aux choses sérieuses ? C’est parti !

  • Quand voyager en Amazonie équatorienne ?

L’Amazonie est une région humide sans saisonnalité marquée, vous pouvez y voyager toute l’année ! Comme je le dis dans ma chronique sur la météo, le climat chaud et humide y est relativement stable.

Les mois de juillet et août sont soit-disant plus pluvieux. Même lors de ces deux à trois mois, les séjours en Amazonie restent très agréables. De toute façon, vous n’êtes pas faits en sucre et les lodges sont bien équipés en bottes et capes de pluie. La saison « sèche » est elle plutôt entre décembre et février. Pendant cette période, le niveau de l’eau baisse de manière conséquente et les paysages changent drastiquement. Il semble qu’on a aussi plus de chance de voir certains animaux comme des anacondas ou des caimans alors que d’autres comme les singes sortent un peu moins car ils trouvent moins de fruits. En lisant les carnets de voyage sur le Blog, vous vous rendrez compte que c’est très aléatoire.

La meilleure période ? C’est toujours compliqué et même impossible. Certaines guides conseillent d’explorer l’Amazonie entre avril et juin, d’autres à partir de septembre. Chaque période a ses avantages et vous offrira de nombreux trésors à découvrir. Le mieux ? Y aller quand ça vous arrange ! Si vous avez de la chance et voyager plusieurs fois en Équateur, vous pouvez y aller deux fois, une pendant la saison des pluies et l’autre pendant la saison sèche.

  • Quelle région de l’Amazonie équatorienne privilégier ?

Pour visiter l’Amazonie en Équateur, il existe 2 options principales. Le choix dépend de votre temps, de votre budget et, bien sûr, de vos envies. Je vous les présente pour vous aider à choisir :

1. L’Amazonie profonde :

Pour profiter de toute l’incroyable richesse de la jungle, il faut privilégier une immersion en son cœur, notamment dans les célèbres réserves Cuyebeno et Yasuni au nord-est du pays.

Ces réserves sont des zones protégées de forêts primaires, c’est-à-dire des espaces forestiers qui n’ont jamais subi l’influence humaine et qui se sont développés de manière autonome au fil des millénaires. Il va sans dire que ce sont des espaces abritant une biodiversité extrêmement riche. On parle en Équateur de bosque primario. C’est ici que vous aurez le plus de chance de rencontrer la faune sauvage propre à la région. Relativement isolées, elles impliquent des séjours qui s’organisent sur au moins 3 jours. Je vous conseille personnellement de privilégier ceux de 4 à 5 jours pour profiter de cet environnement naturel privilégié et profiter de ses nombreuses richesses.

Comme je vous le disais, les deux principales destinations sont le Cuyabeno, forêt quasi-inondée située au nord près de la frontière colombienne, et le Yasuni, l’une des zones abritant la plus grande biodiversité de notre planète et désignée réserve de biosphère par l’UNESCO.

Pour une idée des prix en Lodge, l’option la plus classique, comptez à partir de 250 $US par personne pour un séjour de 4 jours/3 nuits en tout inclus dans la réserve Cuyabeno. Pour la réserve Yasuni, c’est à partir de 490 $US ou de 900 $US selon l’option choisie. Les groupes sont au maximum de 12 personnes, ce sont des conditions privilégiées. Bien sûr, j’ai des Lodges partenaires dans chacune de ces réserves, testés et approuvés par les voyageurs du Réseau Solidaire, pour vous faire bénéficier des meilleures conditions ! Si ça vous intéresse, vous pouvez faire une demande de devis en ligne.

Pour les plus aventuriers d’entre vous, habitués aux conditions de voyage basiques, j’ai aussi un petit secret, Fernando. C’est un guide local qui peut vous organiser une expérience sur-mesure en camping dans la réserve Yasuni à partir de Nuevo Rocafuerte à la frontière avec le Pérou, à une journée en bateau de Coca. Oui, c’est toute une expédition mais vos efforts sont largement récompensés ! Emilie et Nelly en parlent d’ailleurs dans leur carnet de voyage. Comptez environ 80-90 $US par personne et par jour pour vous offrir ces émotions uniques et ces souvenirs magiques. Si vous voulez ses coordonnées, écrivez-moi un petit email à leon.equateur@gmail.com.

Si c’est plutôt l’échange avec les communautés locales qui vous intéresse, sachez que c’est encore possible. Là encore, il existe des aventures plus ou moins hors des sentiers battus selon vos envies. Je vous explique tout ça plus loin dans l’article.

Petit conseil : Si vous avez 4 jours ou plus, ne vous posez même pas la question et privilégiez l’Amazonie profonde ! Une aventure unique et magique vous attend, je vous le garantis.

Ecuador2018 - 3

2. Les Portes de l’Amazonie :

C’est la zone qui correspond à l’entrée de la forêt. On parle alors de forêt secondaire comme elle a malheureusement déjà subi l’influence humaine. Pour un aperçu de la biodiversité de l’Amazonie, c’est une option parfaite !

Tout le front amazonien n’est pas égal d’un point de vu touristique. Le sud du pays est peu exploité et difficilement accessible. Quant au nord, il l’est mais d’avantage pour son pétrole… Il comprend des villes comme Loreto, Tena, Archidona, Puerto Misahualli, Puyo ou encore Macas. Dans cette zone du pays, on visite principalement le bosque secundario autour des villes. La faune est ici plus discrète à cause des zones de peuplement humain qui ont fait reculer notamment les grands mammifères même si certains réserves font un travail exceptionnel comme Rio Bigal. Nous vous garantissons que le dépaysement sera total dès l’embarquement sur une pirogue.

L’intérêt principal des Portes de l’Amazonie réside dans la possibilité de découvrir la forêt à petit prix et sa facilité d’accès depuis Quito et ou Baños. Il est aussi plus facile de s’immerger dans la culture amazonienne avec de nombreuses options de tourisme communautaire comme Indillama Yaku ou Sinchi Warmi. Vous retrouverez d’ailleurs tous les meilleurs hébergements et activités dans mes listes de partenaires. Dernier avantage, vous trouverez aussi une grande diversité de sports aquatiques (rafting, kayak, etc.) et de trésors naturels (cascades, grottes, réserves, etc.).

Si vous cherchez une expérience plus rustique, j’ai aussi un contact, le guide local Andy. Fabienne en parle dans son carnet de voyage. Il peut organiser tout type d’aventure depuis Puerto Misahualli. N’hésitez pas à le contacter !

Petit conseil : Si vous avez seulement 2-3 jours, c’est une opportunité idéale de se dépayser et de se ressourcer au cœur d’une nature verdoyante. Ca s’intègre en plus facilement dans un itinéraire sur l’avenue des volcans dans les Andes équatoriennes.

article-visiter-amazonie-tout-equateur

  • Comment rejoindre l’Amazonie et l’intégrer dans votre programme de voyage en Équateur ?

Comme je l’ai déjà dit et répété, l’un des grands intérêts de l’Amazonie en Équateur est sa facilité de l’accès.

1. L’Amazonie profonde :

Si vous explorez le cœur de la jungle, vous devrez généralement rejoindre les Lodges à Lago Agrio pour la réserve Cuyabeno et à Coca pour la réserve Yasuni, les Lodges vous prenant en charge à partir de ce moment-là. D’ailleurs, pour votre information, il vous restera environ 1 à 2 heures de transport terrestre avant de commencer à découvrir la forêt en pirogue.

Vous avez 2 options principales pour rejoindre Lago Agrio depuis Quito, le bus public ou la navette collective privée, et pour rejoindre Coca depuis Quito, le bus public et l’avion. L’aller en transport public se fait généralement de nuit (départ à 23h00, arrivée à 6h00) tandis que le retour se fait le dernier jour de votre séjour (départ à 15h00, arrivée à 22h00). Depuis Baños, Cuenca et même depuis Tulcan ou Guayaquil, vous avez aussi des bus. Pensez à vous renseigner aux gares routières, ils sont moins nombreux. L’option aérienne est uniquement recommandée pour Coca, la compagnie TAME n’étant pas fiable sur la ligne Quito – Lago Agrio – Quito.

Pour rejoindre mon petit secret Fernando à Nuevo Rocafuerte, vous aurez en plus une journée de bateau depuis Coca en lancha (environ 10 heures avec une pause). Je vous l’avais bien dit que c’était un sacré périple, non ?

Et depuis le Pérou, la Colombie et le Brésil ? C’est possible en lancha ! Quand on a du temps devant et qu’on sait faire preuve de patience, c’est une expérience ! Depuis Iquitos (Pérou), vous pouvez naviguer via Mazan jusqu’à Cabo Pantoja (Pérou) sur le Rio Napo en 3 à 7 jours selon le bateau. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à traverser la frontière. Depuis Leticia (Colombie) ou Manaos (Brésil) sur le Rio Amazonas, ça prend encore plus de temps mais c’est ce qui fait le charme de l’aventure, non ? Pour des contactez de bateaux entre Iquitos et Cabo Pantoja, écrivez-moi, je peux me renseigner auprès de Fernando qui vit dans la région.

Petite astuce : Si vous comptez opter pour une location de voiture pour commencer votre road-trip après votre séjour en Amazonie profonde (ou vice-versa), mes partenaires peuvent vous livrer votre SUV à Lago Agrio et Coca.  Ca évite de payer votre location en laissant votre voiture se reposer sur un parking. Oui, encore un avantage de faire confiance au Réseau Solidaire !

article-visiter-amazonie-tout-equateur-7

2. Les Portes de l’Amazonie :

Pour les forêts secondaires, c’est beaucoup plus simple comme vous pouvez l’imaginer. Vous trouverez de nombreux bus pour Tena, Puerto Misahualli, Puyo ou encore Macas depuis toutes les principales villes du pays. Généralement, vous les découvrirez depuis Baños qui est à seulement 2 heures de route. Quito est à environ 4 heures via Papallacta.

Bien sûr, mon coup de cœur personnel est de voyager en road-trip du nord au sud pour varier les plaisirs ! Dans la région de Loreto, après avoir découvert la cascade de San Rafael et le volcan Reventador, je profite des réserves privées exceptionnelles. À Tena, je m’offre un peu d’adrénaline avec du canyoning.  Du côté de Puerto Misahualli, je préfère partager avec une communauté ou tenter une aventure avec Andy. Enfin, quand je suis à Macas, je m’immerge dans la jungle pour quelques nuits de camping avant de prendre la route pour Cuenca en traversant le parc Sangay. Oui, si vous louez une voiture, vous trouverez votre bonheur aux Portes de l’Amazonie.

D’ailleurs, si vous avez des doutes sur votre itinéraire et votre programme de voyage en Équateur, je vous attends sur le Forum dès maintenant. Commencez une nouvelle discussion pour me poser toutes vos questions !

article-visiter-amazonie-tout-equateur-3 - Copie

  • Quel hébergement privilégier pour découvrir l’Amazonie ?

À ma connaissance, il existe 3 options : le lodge, le camping et la communauté. Bon, vous pouvez aussi tenter à la belle étoile mais je ne vous le conseille pas trop avec les habitants de la jungle amazonienne. Je vous les présente chaque hébergement un par un :

1. Le Lodge : 

C’est le logement touristique le plus célèbre de l’Amazonie. Vous le retrouverez dans toutes les réserves nationales et privées du pays, que ce soit en Amazonie profonde ou aux Portes de l’Amazonie.

Sorte d’hôtel en forêt, le Lodge propose généralement des séjours en petit groupe en formule « tout compris »  pour vous assurer la tranquillité dans votre voyage (et parce que vous ne trouverez pas un seul restaurant à côté !). Un guide vous accompagnera également tout au long de votre séjour pour vous faire découvrir les trésors de la région. Selon le Lodge et la région, le programme est plus ou moins orienté vers la nature ou la culture. Il peut aussi être plus ou moins flexible selon vos envies.

Aujourd’hui, les Lodges sont très souvent éco-responsables. Ce respect de la nature environnante est très important pour préserver l’incroyable biodiversité de l’Amazonie. Je compte sur vous pour les encourager et les aider à continuer sur la voie du tourisme responsable !

L’offre de Lodges est très grande, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets, vous pourrez choisir votre Lodge préféré en fonction du programme, du confort et du prix. Comme je le disais en introduction, les prix commencent généralement autour de 70 $US la nuit en pension complète avec 2-3 activités. Ca peut monter à plus 1 000 $US par séjour dans certains établissements aux conditions d’immersion privilégiées. Demandez-moi ma liste de partenaires, je suis sûr que vous y trouverez votre bonheur grâce aux nombreux retours d’expérience de la communauté du Réseau Solidaire.

Pour des conseils sur la meilleure option, encore une fois, pensez d’ailleurs à lire les carnets de voyage sur le Blog ! Ce sont encore les voyageurs eux-mêmes qui en parlent le mieux. Vous trouverez aussi bien des avis de familles, de couples, de backpackers ou encore de retraités. Si vous hésitez encore, vous pouvez me poser toutes vos questions sur le Forum.

Ecuador2018 - 5

2. Le camping :

Pour une immersion encore plus proche de la nature, certains Lodges proposent maintenant une option camping. C’est le cas par exemple de mon partenaire Sani Lodge qui offrent des tentes très confortables. Pour un séjour atypique avec des enfants, c’est très agréable ! Bien sûr, certaines réserves privées peuvent mettre à disposition un espace pour camper, vous devrez alors généralement venir avec votre matériel personnel.

Bien sûr, le camping est aussi l’opportunité d’une aventure hors des sentiers battus. Vous dormirez au cœur d’une réserve avec votre seule toile de tente comme frontière avec la nature sauvage. Les conditions sont rustiques, les sensations sont inoubliables ! Comme vous êtes généralement seuls avec votre guide, le programme est très flexible. Vous l’imaginez bien, la découverte de la nature est la priorité, vous serez donc presque toute la journée en randonnée à pied ou en balade en pirogue. Bon, vous aurez aussi le droit à quelques siestes bien méritées.  J’ai quelques contacts, dont Fernando à Yasuni que j’ai déjà mentionné en début de chronique, que je vous partage avec plaisir.

Quel est le budget pour cette aventure au cœur de la jungle ? Sincèrement, le prix est toujours très honnête au regard des émotions uniques et des souvenirs magiques qu’elle vous procure. Je dirai que c’est généralement entre 80 $US et 120 $US par personne par jour, ce qui permet au guide vous offrir des conditions agréables et de subvenir aux besoins de sa famille. Ca varie selon le nombre de jours, le nombre de personnes et la saison.

Petit conseil : Je vous recommande de privilégier le cœur de l’Amazonie si vous avez le temps (5 jours minimum). Lisez le carnet de voyage de Nelly et Emilie, je crois que ça vous convaincra que cette aventure mérite quelques efforts !

Yasuni avec Fernando - Emilie 38

3. Les communautés :

Le tourisme communautaire est une aventure qui vous fera partager le quotidien des communautés indigènes. Comme pour le camping, vous avez des expériences plus ou moins authentiques selon la profondeur où vous vous immergez dans la jungle.

Vous trouverez un grand nombre d’options aux Portes de l’Amazonie. De Coca à Macas, il existe de nombreux communautés aujourd’hui facilement accessibles qui vous partageront avec plaisir leurs légendes et traditions. Même si elles sont déjà « occidentalisées », elles ont toujours une relation privilégiée avec leur environnement qui vous offriront un très bon aperçu de leurs façon de vivre et de penser. Je le recommande à tous ceux qui veulent se re-connecter avec la nature et aussi aux parent qui veulent montrer à leurs enfants un autre mode de vie. Dans ma liste de partenaires, j’ai notamment le projet Indillama Yaku ou l’association Sinchi Warmi. Parcourez-la, vous trouverez l’expérience qui vous correspond.

Si vous recherchez une aventure hors des sentiers battus, c’est aussi possible avec un peu de temps (et d’argent !) devant vous. Comme vous pouvez l’imaginer, elles sont coupées du monde et c’est donc tout un périple de s’y rendre, impliquant souvent un trajet en avionnette. Ca demande aussi une certaine préparation – et une certaine maturité ! – pour que cette expérience soit intéressante aussi bien pour vous que pour eux. En Équateur,  je vous conseille de partager avec les Achuar de Wachirpas où vit le français Didier ou avec les Achuar de Napurak, dont parle l’anthropologue Alessandro sur son site internet.  Elles sont très différentes des standards de notre monde occidental, c’est tellement enrichissant.  D’ailleurs, lisez les bandes dessinées d’Alessandro, elles méritent le détour aussi pour comprendre ces populations indigènes.

Quelle que soit l’option, vous reviendrez changés ! Pensez à prévenir vos familles et amis de cette immersion dans une communauté, ils risqueraient de ne pas vous reconnaître.

Petite information : Vous pouvez trouver des shaman pratiquant la cérémonie de l’Ayahuasca en Équateur comme au Pérou. En plus d’un profond respect pour ces pratiques ancestrales, cela demande une préparation physique et psychologique adéquate. Si vous cherchez des contacts, je peux vous renseigner. 

article-visiter-amazonie-tout-equateur-6

  • Quelles affaires emporter pour votre séjour en Amazonie ?

Comme je vous l’ai dit au début de l’article, le climat dans la jungle est chaud et humide. Je vous conseille donc d’emporter le minimum d’affaires avec vous pour éviter que tous vos vêtements goûtent à cette humidité et reviennent avec une odeur peu agréable. D’ailleurs, si vous avez acheté un chapeau de Panama, ne l’emportez surtout pas, ils risquent de souffrir horriblement !

Pour vous aider à préparer vos valises, voici une liste du matériel conseillé :

- chapeau ou casquette,

- imperméable ou k-way (fourni par les Lodges !),

- pantalons et affaires légères à manches longues,

- chaussures de marche,

- maillot de bain (oui oui, on peut se baigner avec les piranhas !),

- répulsif,

- crème solaire,

- lampe-torche,

- jumelles,

- gourde,

- l’appareil photo bien sûr.

Si vous pouvez emporter un sac étanche pour protéger vos affaires de valeur (passeport, cartes bancaires, téléphone, etc.), c’est toujours mieux pour voyager l’esprit léger.

Pour protéger la nature et laisser un impact minimum après votre passage, pensez aussi à appliquer le répulsif dans votre hébergement et non au beau milieu de la jungle. Ces produits sont très toxiques et peuvent nuire à de nombreux espèces végétales comme animales. D’ailleurs, de la même manière, évitez la crème solaire avant de vous baigner et privilégiez un lycra pour vous protéger du soleil ! Ce conseil s’applique aussi aux îles Galapagos.

Petite astuce : la majorité des hébergements en Équateur, que ce soit à Quito, Baños ou aux Portes de l’Amazonie, acceptent de garder vos affaires gratuitement le temps de vos séjours dans la jungle. C’est notamment le cas des bases d’accueil Chez Léon.

7

  • Quels vaccins prévoir pour votre séjour en Amazonie ? Quelles précautions prendre ?

En Amazonie équatorienne, il n’y a aucun cas de fièvre jaune ou de paludisme - malaria en anglais – recensé à ce jour aux Portes de l’Amazonie et dans les réserves Cuyabeno et Yasuni. Même si votre médecin dit le contraire, sûrement car il n’a pas encore la chance d’avoir voyagé en Équateur, vous pouvez éviter ces médicaments onéreux et aux effets secondaires indésirables. Bien sûr, pour plus de précaution, vous pouvez aussi l’écouter ! Il vaut mieux prévenir que guérir comme dit le célèbre dicton.

Bien sûr, vous êtes en Amazonie dans un environnement qui vous est totalement inconnu. Il est donc conseillé de bien sûr suivre les instructions du guide, par exemple éviter de toucher à tout ou de courir partout (notamment pour les enfants). Oui, ça peut paraître basique mais c’est toujours utile de rappeler quelques précautions d’usage pour garantir une aventure 100% réussie en Amazonie !

  • Est-ce que l’Amazonie est dangereuse ?

Tout d’abord, arrêtez d’écouter les Ministères des Affaires ! D’après eux, il faudra voyager depuis son canapé en regardant Arte. J’aime beaucoup regarder les émissions de voyage mais vous serez d’accord que c’est encore mieux de les vivre soi-même, non ?

Ensuite, la réponse est non. Même si la réserve Cuyabeno est effectivement proche de la frontière avec la Colombie, il n’y a aucun incident à reporter, les seuls habitants de la jungle étant ses animaux et quelques communautés indigènes. Si vous entendez un seul voyageur se plaindre d’un vol en Amazonie, c’était sûrement un singe trop curieux et trop intéressé par un fruit. Je suis sûr que vous considérez ça comme un risque totalement acceptable.

Bon, bien sûr, il y a quelques espèces potentiellement « dangereuses » en Amazonie et surtout très impressionnantes. À l’heure actuelle, encore personne n’a été mangé par un cousin de Kaa ! Comme vous serez toujours accompagnés par un guide certifié et que vous avez sûrement mauvais goût, vous pouvez profiter en toute tranquillité et ramener de superbes clichés pour impressionner les copains et collègues à la rentrée.

8

Maintenant que vous avez toutes vos réponses, qu’est-ce que vous attendez pour explorer la jungle équatorienne ?

Si vous avez encore quelques doutes sur votre séjour en Amazonie, vous pouvez bien sûr me poser toutes vos questions en commentaire de cet article ou commencer une nouvelle discussion sur le Forum. Et si vous voulez déjà réserver un séjour en Lodge à Cuyabeno et Yasuni, j’attends votre demande de devis en ligne pour vous faire bénéficier des meilleurs prix.

À très bientôt,

Léon de Quito

Un road-trip dans les Andes ? Un séjour en Amazonie ? Une croisière aux Galapagos ? Je vous aide avec plaisir à profiter des trésors de l’Équateur aux meilleures conditions grâce aux partenaires du Réseau Solidaire ! Dès maintenant, vous pouvez aussi me poser toutes vos questions sur le Forum en commençant une nouvelle discussion. Allez, je vous attends !!!

Commentaires

Laissez un commentaire