Se déplacer en Equateur : les transports

Se déplacer en Equateur : les transports

0 4765

Lorsque que l’on souhaite découvrir un pays pleinement et en toute indépendance, il faut pouvoir se déplacer comme on l’entend.  Bonne nouvelle: l’Equateur est un petit pays, qui s’avère bien connecté, et où vous aurez l’embarras du choix pour vos déplacements !

La question est souvent de savoir comment se déplacer pour ne rien manquer et revenir comblé de son séjour.

Pour que vous puissiez profiter au maximum de vos vacances et suivre vos envies, nous allons passer en revue les différentes options de transports qui s’offriront à vous. En route !

article-transport-tout-equateur-3

Les routes sont en bon état même dans la plupart des petits villages !

Quelques informations sur le réseau routier

En Equateur, le réseau routier est, dans son ensemble, de très bonne qualité. Il a fait l’objet d’importants investissements ces dernières années et n’est en rien comparable avec les routes que l’on pouvait parcourir dans le pays il y a 10 ans. Vous vous étonnerez sûrement de rouler sur des 4 voies au milieu des Andes, ou de croiser des routes fraîchement asphaltées en Amazonie.

Aujourd’hui, ce réseau est encore en pleine expansion, il existe des routes de très bonne qualité tandis que certains tronçons n’ont pas encore été rénovés (parfois pour préserver certains sites) ou sont en travaux. Vous verrez cependant que les pistes en terre participent au charme de l’expérience. Pour un aperçu de la situation, voici la page du gouvernement équatorien qui vous donnera une idée générale de l’état du réseau routier.

article-transport-tout-equateur-8

 Le charme de la campagne et de ses routes secondaires.

La voiture

La voiture fait de plus en plus d’émules chez les voyageurs qui rêvent d’indépendance pour sillonner le pays. C’est une façon inédite de découvrir l’Equateur qui s’adapte à tous types de voyageurs. En famille, entre amis ou en solo, tout le monde peut tenter l’expérience !

article-transport-tout-equateur-15-1En route vers les petites criques secrètes !

Cette option vous offrira la possibilité de voyager autrement, comme vous l’entendez et à votre rythme. C’est en voiture que s’ouvriront à vous des  paysages somptueux et inaccessibles, ainsi que les trésors cachés de l’Equateur. Prendre le volant, c’est l’occasion unique de longer la côte à la recherche de plages isolées, de partir à la découverte de villages hors des sentiers battus ou encore de faire le tour du géant Chimborazo. Quoi de mieux qu’un coucher de soleil sur les Andes au détour d’un virage ?

article-transport-tout-equateur-7

Belles luminosités sur les Andes avant le coucher du soleil.

Si vous souhaitez avoir une idée du prix pour une location de voiture, l’Equipe Tout Equateur vous propose d’établir un devis gratuit avec nos partenaires locaux.

Un petit plus pour ceux qui voudraient se déplacer en voiture : l’essence est très bon marché !

Faire du stop sur les routes est réservé aux plus aventureux et ceux qui ne sont pas pressés. C’est un moyen de transport peu démocratisé et utilisé en Equateur. Sur certaines routes peu fréquentées, il vous faudra attendre des heures pour voir la première voiture passer. Les camions s’arrêtent parfois en demandant une rémunération (qui reste toutefois minime !).

article-transport-tout-equateur-4

 Esprits aventuriers : les nombreuses pistes en zones rurales vous combleront !

Conseils avant de prendre la route

Même si les routes vous donneront souvent une impression de sûreté, il existe quelques dangers dont il faut être conscient et la prudence doit être de mise.

Malgré un bon état général, la montagne et les fortes précipitations mettent parfois les routes à rudes épreuves. Il faut être particulièrement vigilant lorsque l’on descend les Andes (des deux cotés). Il n’est pas rare de voir des éboulements ou des glissements de terrain. Cette situation amène parfois à des fermetures de routes… Il faut alors prendre son mal en patience, mais ne vous inquiétez pas, la situation finit toujours par se débloquer !

Un autre danger vient des usagers. Si dans l’ensemble les Équatoriens conduisent bien, méfiez-vous des bus et autres poids lourds qui ont tendance, de par leur taille, à se prendre parfois pour les maîtres de la route. Vous devrez aussi être très vigilants car les piétons (et notamment les enfants) ont l’habitude de marcher au bord de la chaussée. Redoublez de prudence, si vous conduisez de nuit !

INAUGURACIÓN DE AUTOVÍA OTAVALO – IBARRAAttention aux excès de vitesse : les amendes peuvent être lourdes !

Les contrôles policiers sont assez fréquents sur la route et les radars existent, ce qui est au final plutôt rassurant… Il vous faudra surveiller votre vitesse (50km/h en ville, 90km/h hors agglomération, 100km/h sur les voies rapides et 60km/h dans les virages hors agglomération), bannir l’alcool, veiller à avoir vos papiers… Bref les incontournables de la sécurité routière, peu importe l’endroit où l’on conduit !

La signalisation est souvent (mais pas toujours !) approximative et il est parfois difficile de s’orienter ; mais un GPS couplé à une carte routière feront l’affaire! Dans les agglomérations, attention au sens de circulation : de nombreuses voies sont en sens unique.

article-transport-tout-equateur-9

Panneaux et lignes de démarcation sont, de façon générale, très visibles.

Concernant le permis de conduire, vous pouvez rouler avec votre permis national pendant trois mois en Equateur. Le permis de conduire international n’est pas obligatoire, mais il est d’avantage reconnu lors des contrôles routiers… Si vous l’avez, ne vous en privez pas !

Le bus

C’est un moyen de transport très démocratisé. Le bus est parfait pour se déplacer à petit prix (moins de 2$ par heure) et il existe de nombreuses compagnies qui offrent une grande variété de destinations à travers tout le pays.

La qualité des bus est parfois inégale, et pour vous assurer un certain confort, vous préférerez opter pour les bus « ejecutivo » qui proposent climatisation, sièges inclinables ou encore télévision.

article-transport-tout-equateur-12

Un terminal de bus typique en Equateur.

Côté inconvénients : les bus sont très pratiques pour vous emmener d’un point à un autre, mais ils ne vous permettront pas de vous aventurer hors des sentiers battus, de vous arrêter lorsque certains panoramas méritent une photo ou encore de décider pleinement des horaires de vos déplacements.

Dans les transports en commun, veillez à vos affaires. Il existe quelques risques de vols, certes peu courant, mais dont il faut être conscient. Vous pouvez consulter notre article sur la sécurité en Equateur pour vous parer contre ces petits désagréments.

Le train

S’il fût à l’origine une prouesse technique, le réseau ferré équatorien a longtemps été laissé à l’abandon. Ce n’est aujourd’hui plus le cas, grâce à la volonté du gouvernement de rénover certains tronçons. Qu’on se le dise, l’intérêt est d’abord touristique, mais certains trajets, comme la célèbre Nariz del Diablo, valent le détour. Se laisser porter sur les chemins escarpés des Andes, tout en admirant le paysage, est une expérience unique.

Pour découvrir tous les itinéraires, les tarifs et les horaires des trains, rendez-vous sur le site de Trenecuador.

article-transport-tout-equateur-6

 Ambiance Far West à la « Nariz Del Diablo »!

Le bateau

Certains endroits ne vous laisseront pas d’autres alternatives que le bateau !

article-transport-tout-equateur-11-1Une pirogue au fil de l’eau en Amazonie.

En Amazonie par exemple, il faudra parfois emprunter un taxi pirogue pour rejoindre votre lodge : une belle occasion de sillonner les méandres des rivières dans des zones où la nature est omniprésente. Il existe aussi des bateaux plus confortables qui proposent des itinéraires immersifs et contemplatifs au cœur de la forêt. Si l’idée de vous laisser glisser au fil de l’eau vous intéresse, rendez-vous ici.

Aux Galápagos, vous aurez le choix : yachts et voiliers de croisière, ou encore les « lanchas », idéales pour les voyageurs qui souhaitent voguer d’îles en îles à leur guise. Pour des idées de croisières à prix malins, consultez les bons plans du Réseau Tout Equateur.

article-transport-tout-equateur-1 Ferry entre Baltra et Santa Cruz aux Galápagos.

L’avion

Si vous souhaitez opter pour la rapidité, sachez que l’Equateur est bien pourvu en lignes aériennes intérieures. Les compagnies TAME, AVIANCA et LAN desservent les grandes villes (Cuenca, Quito, Guayaquil), la côte (Manta, Esmeraldas), l’Oriente (Lago Agrio, El Coca) et les Galápagos. Les vols intérieurs sont sûrs et bon marché. Ils ne dépassent généralement pas 100$ pour un aller, sauf dans le cas des Galápagos, où les billets avoisinent plutôt 400-500$ aller-retour.

Comme nous l’avons vu, se déplacer en Equateur ne présente aucun problème particulier ! Les moyens de locomotion ne manquent pas et s’adaptent très bien à vos envies et à votre porte-monnaie. A vous de choisir maintenant !

N’oubliez pas que l’Equipe Tout Equateur vous propose la tranquillité et la sérénité, peu importe la voie que vous suivrez, avec l’assistance francophone 24/7 : l’indispensable du voyageur indépendant en Equateur !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de conseils de voyage ;

A très bientôt !

article-transport-tout-equateur-5

Commentaires

Laissez un commentaire