Découvrez, Vivez, Partagez!

Monthly Archives: janvier 2018

Vendredi 10 novembre

Départ de Lyon 6h50, arrivée Quito 20h50. Un taxi nous amène Chez Léon Colonial en 45mn, nous arrivons à l’hôtel vers 22h30. Un très bel accueil nous est réservé, le personnel est super sympa. Cet hôtel est bien situé dans le centre historique de Quito.

Samedi 11

Petit déjeuner et briefing avec l’équipe de tout équateur, réception du 4×4 de location. Nous voilà partis pour un road trip de 20 jours. pour bien prendre en main ce gros 4×4 nous allons dans un premier temps à Mitad Del Mundo à 1h de voiture au nord de Quito. L’endroit est  un peu surnaturel surtout quand nous posons le pied sur cette ligne jaune qui matérialise l’équateur. Au retour nous faisons une boucle par le mirador du volcan Pululahua mais il fait froid et nous ne restons que quelques minutes. La  fatigue commence à se faire sentir. Nous dînons de bonne heure : petit resto sur la plaza del teatro au Theatrum restaurante, pas cher et bon.

002

 

Dimanche 12

Départ pour le volcan Cotopaxi

Route un peu chaotique sur les 20 derniers km, mais elle à son charme, nous traversons la campagne avec plein de gens sur le bord de la route. Nous faisons une halte à la cascade Condor Machay, mais  il faut 3 h de marche pour l’atteindre trop long. Nous longeons juste la rivière pendant  une trentaine de minutes super paysage.

Nous logeons au Tambopaxi lodge, 3600m d’altitude, quel endroit superbe le lodge est au milieu de rien avec vue imprenable sur le majestueux Cotopaxi qui veut bien nous dévoiler son sommet enneigé.

003

Petite balade à cheval en début d’après-midi puis on  décide de monter en 4×4 au pied du refuge à 4600m. Paysage désertique à cause de l’altitude mais vue à couper le souffle, au bout de 30mn l’oxygène commence à manquer il faut redescendre au lodge.

Très bon diner avec une bonne bouteille de vin et surprise un feu de bois nous attend dans notre chambre, nous hésitons à fermer les rideaux car feu plus Cotapaxi dans notre champ de vision depuis notre lit simplement magique.

Lundi 13

Lever tôt le Cotopaxi est toujours là !!!

004

 

Départ pour la lagune de Quilotoa à environ 100km. Nous traversons le parc pour atteindre la sortie au sud et rejoindre la Panamerica. Nous la quittons vers Saquisili, et la commence la vraie aventure : chemin caillouteux ou terreux au milieu des montagnes, nous traversons des paysages magnifiques on a l’impression d’être seuls au monde, même le GPS (maps me) nous lâche de temps à autre, quel bonheur de retrouver une vraie route vers Zumbahua à 1h de Quilitoa.

Nous logeons  au Samay kirutoa lodge,  petit hôtel sympa  à l’extérieur de Quilitoa. Nous allons manger dans un restaurant communautaire situé  juste vers le sentier qui descend à la lagune, très bon et vraiment pas cher, 6 dollars le plat.

005

Nous décidons de descendre tout de suite à la lagune pendant que le temps est clair, une petite heure de marche. Quel spectacle et quelle descente, le paysage est magnifique.

006

Nous n’avons pas le courage de remonter à pied, et pour 10 dollars un cheval nous remonte heureusement car ça aurai été très éprouvant.

Apres un super repas à l’hôtel nous allons dormir car demain levé tôt et direction Baños.

Mardi 14

150km et voilà Baños  les paysages changent énormément au fil des km mais les routes sont bien meilleures que la veille avec peu de circulation sur la première partie du trajet.

Arrivée à hôtel Aldea real au bord d’une rivière. Accueil super sympa et chambre très propre. Nous déjeunons à Baños, il y a l’embarra du choix mais beaucoup de restaurants n’ouvrent qu’à 13h.

007

 

L’après-midi nous partons à la cascade Paillon del diablo à environ 10km de Baños sur la route des cascades. La descente est super belle et quel endroit magnifique, la cascade est impressionnante, mais la remontée est très éprouvante physiquement.

008

De retour à l’hôtel nous allons aux thermes de Baños : 3 piscines dont  2 a l’air libre avec des températures d’eau différentes, que c’est agréable et reposant même sous la pluie. Nous décidons ensuite de manger chez Marianne café : resto tenus par une française, attention c’est copieux.

Apres une nuit bien méritée nous partons pour Guayaquil avec une nuit à Cumanda à l’hötel Hosteria D’Franco, la route est longue environ 6h mais nous passons par une multitude de paysages et d’altitudes  différentes pour finalement arriver à Cumamda à 300m d’altitude ouf !!!

009

Mercredi 15

Départ pour Guayaquil  1h30 de route environ

Avant d’aller à l’hôtel  nous allons visiter la mangrove de Churute sur la route de Machala. Aller jusqu’à la réserve et demander à visiter la mangrove ils vous indiqueront comment y aller.

010

Nous partons ensuite à notre  hôtel Mundial City mais avant il faut traverser Guyaquil et ce n’est pas une mince affaire,  mégapole de 3millions et demi d’habitants  mais heureusement  il se trouve à côté de l’aéroport  un peut en périphérie.

Voiture au parking ça s’impose et un taxi sera le bienvenu pour aller à Guayaquil : 5$.

C’est une ville très animée  visite de iguana parc, un avant-gout des Galapagos puis une promenade en fin d’après-midi sur le malécon : promenade du bord de mer.

011

012

Jeudi 16

Lever tôt car l’avion pour les Galapagos est à 10h et nous avons rdv à 8h sur le parking de l’aéroport avec l’agence pour rendre le véhicule.

Super la personne est la bien à l’heure, petite vérification de la voiture et nous voilà partis pour les Galapagos enfin pas tout à fait.

Enregistrement des bagages taxe de transit de 20$, petit tremblement de terre en prime, évacuation de l’aéroport,  situation classique quoi !!! Et enfin départ de l’avion à l’heure pour Santa Cruz 1h50 de vol environ.

Arrivé à l’aéroport Baltra il faut régler les droits d’entrée de 100$ par personne.

Transfert de l’aéroport à Puerto Ayora : bus vers l’embarcadère, 10mn, traversée pour rejoindre l’ile 5mn, taxi pour Puerto Ayora, 30mn 25$, sinon un bus vous y amène  aussi mais 1 h de trajet pour 2$.

013

Nous logeons dans un hôtel à 500 mètres du port : Brisas del  Pacifico sympa et très propre .

Apres un petit repas nous partons pour Tortuga bay environ 40mn de marche dans un paysage lunaire, il faut y aller tôt car la plage ferme à 17h et un gardien veille au grain.

014

Visite de Puerto ayora by night, les loups de mer se prélassent sur les bancs du port, les pélicans se perchent sur les barrières et on peut les approcher ils ne sont pas sauvages du tout, les petits requins viennent roder sous les lampadaires qui éclairent  les eaux du port : une soirée tout à fait ordinaire sur les Galapagos !!!

015

016

Vendredi 17

Le matin nous partons de l’embarcadère avec un bateau taxi,  5mn de bateau puis une petite marche qui nous conduit à Las grietas, une étrange faille remplie d’eau d’une limpidité spectaculaire. Nous pouvons nous baigner mais c’est un peu frais. L’après-midi on part pour un tour en bateau sur l’ile Bahia pour une excursion de 3h30 avec un guide et faire du snorkelling, tortues, requins, les fous à pates bleu, loups de mer etc… Ensuite  une balade sur l’ile, plage, des iguanes partout,  ensuite el tunnel de los tiburones avec une bonne vingtaine de requins.

017

018

 

019

020

 

021

Apres cette après-midi émotions nous retournons à Puerto Ayora ou des langoustes nous attendent pour le diner et pas cher du tout au milieu d’une rue qui devient piétonne le soir, perpendiculaire à l’avenue Baltra.

022

023

Samedi 18

Départ tôt le matin pour l’ile de Santa Fé, 50mn de bateau, des fous à pates bleu nous observent puis nous arrivons dans un lagon splendide pour faire du snorkelling ils y a des tortues géantes des otaries et  aussi des requins mais pas vus.

Apres le repas sur le bateau nous allons à la plage Escondida une pure merveille, balade d’une plage à l’autre il y a des iguanes partout.

024

Retour à Puerto Ayora vers 16h quelle journée !

Dimanche 19

Nous avons réservé un taxi pour la matinée 40$ par notre hôtel.

Visite de la réserve el chato avec tunnel de lave, au passage arrêt à el gemelos : 2 cratères géants.  Retour à puerto ayora car le bateau pour l’ile San Cristobal est à 14h et il faut y être 1h avant.

025

026

027

2h de trajet pour San Cristobal  mais quel trajet : 2h de navigation très mouvementée  à cause de la vitesse du bateau (400 CV sous le capot, ça décoiffe !!!).

A l’arrivée à puerto Baquerizo Moreno nous découvrons un joli port complètement diffèrent de Puerto Ayora. Il y a des dizaines d’otaries partout sur les plages. Nous logeons dans un hôtel à 300 m du port : Royal Bambu in : le patron super sympa parle français et nous indique quoi faire à San Cristobal .

Pour finir l’après-midi nous allons à la Playa Mann à 200m de l’hôtel en passant par la Playa de oro.

028

Il faut demander l’autorisation aux otaries pour poser nos serviettes et ensuite elles s’amusent avec  nous dans l’eau. En fin de journée nous assistons à un super coucher de soleil.

029
Sur les conseils de notre hôte nous allons manger dans un restaurant: « El Descanso Marinero » ou vous choisissez votre poisson pêché du jour, ensuite il vous le cuisine, tout simplement un régal  et tout cela dans un cadre magnifique.

030

Lundi 20

Journée tranquille, nous réservons un taxi avec l’aide de notre hôte pour 60$ et 3h de ballade : centro de crianza de tortugas terrestres David RODRIGUEZ,  plages de sables blanc « Puerto Chino », mirador avec vue imprenable sur le rocher du leon dormido, faute d’y aller car il ne fait pas très beau.

031

032

Mardi 21

Dernier jour aux Galapagos,  dernière visite de Puerto Baquerizo. L’avion pour Quito est à 13h30 mais nous ne sommes qu’à  700m de l’aéroport. Arrivée Quito 17h30 plus 1h de taxi pour retrouver notre hôtel. Nous finissons la soirée dans un petit resto à 300m de l’hôtel : « dios no muere » et pour le fun, son code wifi  « avemaria ».

Mercredi 22

Briefing avec l’équipe de tout équateur car ce soir départ pour l’Amazonie et il y a un minimum de choses à savoir. Nous préparons nos sacs à dos avec un minimum de vêtements pour 3 jours, il faut voyager léger en Amazonie, et nous laissons nos valises à l’hôtel, cela ne pose aucun problème ils sont très sympas.

Nous continuons à visiter Quito, déjeuner dans un resto « Altamira » tenu par une française, super cuisine un peu de chez nous, ensuite visite de la basilique del voto national puis un petit passage par le marché artisanal pour acheter quelques souvenirs.

033

Nous mangeons dans un endroit étrange : Bandido brewing, une micro brasserie « Sacrée » il faut y aller c’est très surprenant,  les pizzas sont excellentes et la bière délicieuse.

034

Ensuite nous nous posons dans une auberge de jeunesse : «  Secret Garden » pour attendre car le bus part de cet endroit  à 23h30

Jeudi 23

Arrivée à Lago Agrio vers 7h à l’hôtel  D’mario, il faut attendre jusqu’à 9h30 qu’un  autre bus nous amène en 2h à l’embarcadère pour prendre une pirogue à moteur, 2h de pirogue pour atteindre Guacamayo lodge.

035

 

Une petite sieste s’impose et puis nous partons avec notre guide, Elvis, en pirogue sur un lac, et là tout est magique : la quiétude des lieux, le reflet des arbres dans l’eau et l’apothéose, le coucher de soleil, impossible à décrire tellement c’est beau il faut juste le vivre.

036

037

038

039

 

Retour au lodge à travers la mangrove dans la nuit, le capitaine connait la route par cœur, on ne voit absolument rien.

Nous allons nous coucher rapidement après le repas car la nuit précédente a été courte. Chaque bâtiment est monté sur pilotis et comporte 2 lodges sommaires mais assez grands, le dépaysement est total, pas de réseau téléphonique et plus d’électricité à partir de 22h.

Vendredi 24

Visite d’une communauté indigène avec le chaman qui nous explique sa méthode de soins entre autre avec des orties, puis retour au village « communauté Siona » pour une initiation aux galettes de manioc.

040

L’après-midi écossage des graines de cacao et fabrique d’une tablette de chocolat que nous dégusterons au repas du soir.

041

Ensuite ballade en pirogue et virée nocturne dans la forêt avec des insectes partout, il faut faire une confiance aveugle à Elvis notre guide.

042

043

 

Samedi 25

Petit déjeuner copieux comme d’habitude.

Ensuite randonnée de 3 heures dans les profondeurs de la forêt amazonienne, assez éprouvante mais que d’insectes de toutes sortes à voir et la traversée dans 50 cm de boue, expérience unique.

En fin d’après-midi  nouvelle balade en pirogue jusqu’à la tombée de la nuit, nous voyons des dauphins roses et ensuite baignade dans la pénombre au milieu du lac, il faut oser !

044

Dimanche 26

Il est possible de monter sur le mirador tôt le matin pour assister au réveil de la forêt. 9 heures, départ pour Quito où nous arrivons vers 21h30, quel séjour inoubliable.

045

046

Lundi 27

Dernières emplettes à Quito, notre avion est à 15h00 pour Lyon via Panama et Francfort.  Un taxi vient nous chercher devant notre hôtel vers 12h00 il y a 45mn de trajet.

Un grand merci à l’équipe de tout Equateur,  ils sont géniaux et très disponibles, ils connaissent plein de petites combines, il ne faut pas hésiter à leur demander.

Chantal et Maurice, 

2 1984

Comme vous êtes nombreux à passer par Quito pendant un voyage en Équateur et parce que c’est important de passer de bons moments en solo, en couple, entre amis ou en famille, je vous partage mes bonnes adresses de la capitale. Pour le déjeuner, le dîner ou une sortie, j’ai des petites adresses de bars et restaurants dans tous les quartiers de la capitale. Suivez le Quiteño d’adoption pour les meilleurs endroits !

Vous allez le comprendre rapidement, j’aime autant explorer un pays que goûter sa gastronomie. Je vous partage donc des adresses locales pour trouver des plats typiques équatoriens. Même si l’Équateur n’est pas la Colombie ou le Pérou, vous y trouverez quand même de bonnes surprises culinaires dans chacune des régions. Je vous aide à vous y retrouver.

  • Où trouver un bon déjeuner local et économique à Quito ?

Pour le déjeuner, c’est très simple, le centre est très animé toute la semaine et vous trouverez aisément un petit « almuerzo ». Littéralement déjeuner, il correspond au menu du jour et c’est la solution la plus économique pour manger le midi. Il se compose en général d’une soupe, d’un plat et d’une boisson pour le prix modique de 2 à 5$ et vous en trouverez à tous les coins de rue.

Voici mes préférés :

  • Altamira : Si vous arrivez vers midi vers la Basilique, n’hésitez pas à vous arrêter dans ce petit restaurant. Accueil chaleureux en français, plats franco-équatoriens variés et de qualité.
  • Kaypi : Non pas Caipi ! Vous ne trouverez pas ici de cocktails mais ne vous inquiétez pas on y viendra. Vous retrouverez peut-être sur la terrasse intérieure de ce bâtiment plein de charme les membres de l’équipe Tout Equateur. Un des meilleurs locros de Quito !
  • Heladería San Agustin : Ce glacier fait aussi restaurant et dans cet almuerzo vous aurez en prime une glace en dessert. Si vous êtes en amoureux, installez-vous sur les « petits » balcons à l’étage.
  • Mercado Central : Vous voulez du typique ? Venez manger dans le marché du centre ! Je vous recommande notamment une fritada ou un hornado.  Vous en profiterez pour visiter le marché et repartir avec des fruits pour le goûter.

2016_prou-703_29375098352_o

  • Comment se faire plaisir pour le dîner ? Quels sont les meilleurs restaurants de Quito ?

Les petits budgets ou les fans de l’almuerzo pourront opter pour la « merienda », le pendant du soir. Mais, pour changer un peu et régaler vos papilles, le souper pourra être l’occasion de choisir des plats à la carte et de goûter à la gastronomie locale (voir mon article sur le sujet). Ce sera aussi l’occasion de découvrir Quito by night !

Voici mes meilleures adresses dans la capitale :

  • La Ronda : Cette rue bohème du centre historique, bien animée du mardi au samedi, regorge de petits restaurants pour tous les goûts et vous y trouverez des plats typiques de l’Equateur.
  • Centre historique : Il est toujours sympathique prendre de la hauteur et de voir Quito de nuit avec ses lumières. Pour ça, rendez-vous au Café Mosaico, au Pim’s, au Vista Hermosa ou au Carlota. Si vous avez envie de changer de la cuisine équatorienne et du riz, le petit restaurant Dios No Muero sur plusieurs étages (avec 1-2 tables par niveau) est fait pour vous !
  • La Floresta : Dans ce quartier à la mode de Quito, El Urko propose des plats typiques de qualité ! Si vous êtes de passage dans le quartier ou que vous voulez tester un restaurant équatorien non touristique, vous serez servis. Avec son arbre au milieu de la salle et sa cuisine équatorienne revisitée, Casa Warmi une adresse bien connue des locaux qui ravira toutes les papilles avec ses plats succulents.
  • La Mariscal : Une adresse privilégiée de l’équipe est la Galeria Ecuador avec une belle carte de desserts.  Pour de la cuisine traditionnelle, Miskay offre un très bon rapport qualité/prix.

Si vous trouvez d’autres bonnes adresses,  tenez-moi au courant pour les partager avec les voyageurs du Réseau Solidaire. Comme je suis un petit gourmand, je me ferai aussi un plaisir de les tester.

  • Où déguster un vrai café ou chocolat équatorien dans Quito ?

Oui, l’Équateur est un pays producteur de café et même de très bon café. D’ailleurs, pour votre information, le meilleur vient du sud du pays de la région de Loja. C’est bien sûr aussi le meilleur chocolat du monde, vous devrez y goûter au moins une fois pendant votre voyage.

Voilà mes meilleures adresses pour déguster de vrais expressos, macchiatos, chocolates calientes ou capuccinos :

  • Plaza Grande : Il y a sous les arcades de la cathédrale 4 petits cafés bien sympas avec une terrasse pour profiter du soleil et de l’animation de la place. Ma privilégiée ? Vous la découvrirez en débriefing avec l’équipe ! Pour le meilleur chocolat, c’est Pacari dans l’Office de Tourisme
  • Centre historique : En plus de déguster un très bon Café Galleti, ce sera en plus l’occasion de découvrir un de mes bâtiments préférés du centre, le Teatro Bolivar. Vista Hermosa se vante d’avoir la meilleure vue de Quito et a peut-être raison ! Attention pour la terrasse, n’oubliez pas les casquettes et la crème, le soleil tape fort à midi. Et vous me direz des nouvelles de l’ascenseur… Galeria Ecuador, aussi située dans la Mariscal, offre de très bons cafés et chocolats, c’est top en famille avec les enfants. Chez Tiff est mon adresse privilégiée sur la Ronda. Si vous êtes courageux, montez jusqu’au Palacio de Cristal, la vue est magnifique et vous êtes dans un environnement très charmant.
  • La Floresta : Les adresses de supers petits cafés ne manquent pas. Mes préférés sont l’Ocho y Medio (aussi un cinéma d’auteur), le Jervis avec sa petite terrasse et le Botanica avec son design atypique.
  • La Mariscal : Je vous ai déjà parlé de Galeria Ecuador. Même si leur spécialité est plutôt le chocolat, Republica del Cacao pourra vous offrir de très bons cafés.
  • Bellavista : Si vous allez au musée Guayasamin, je vous conseille d’aller prendre un chocolat chaud dans le Café Omama au charme fou. Vous y dégusterez aussi des très bonnes empanadas ou petits encas. Installez-vous en terrasse pour profiter de la magnifique vue de Quito.

Le meilleur de tous les « cafecitos » est bien sûr avec l’équipe. Non pour le café d’ailleurs – sauf si nous allons dans l’une de ces adresses – mais plutôt pour les bons conseils que vous y trouverez !

IMG_0427

  • Quels sont les meilleurs bars de Quito ? Où trouver de bonnes bières et de bons cocktails ?

Passons maintenant aux choses sérieuses ! L’Équateur n’est pas un producteur de vins contrairement au Chili et à l’Argentine mais de très bonnes bières artisanales et la majorité des brasseries sont à Quito. Comme dans tout pays latins, vous trouverez aussi de très bons cocktails grâce aux nombreux fruits exotiques.

Des fois que votre journée de marche vous ait donné envie d’une petite mousse ou d’un rafraîchissement exotique, voici quelques idées dans le centre historique :

  • La Oficina : Ne le dîtes pas à ma femme mais quand je dis que je suis « au bureau » après 17h je suis surement à « la Oficina » ! En plus de la bière on trouve dans ce bar des événements gratuits : mercredi stand up, jeudi cours gratuits de salsa, dimanche ciné. Et si vous avez choisi de prendre la navette à 23h pour partir en Amazonie, elle part d’en face, alors venez-vous y mettre au chaud et profiter de l’ambiance chaleureuse.
  • El Bandido Brewing : Une des plus vieilles brasseries artisanales de Quito mais elle est surtout connue pour être dans une ancienne chapelle laissée en état. La bière y est très bonne, la pizza aussi et le mardi il y a des concerts.
  • La Ronda : C’est l’endroit idéal pour aller déguster le fameux “canelazo” équatorien avec une “empanada de viento”. Vous pouvez aussi vous amuser dans les nombreux karaokés.
  • Le Carlota : Vous voulez déguster un petit cocktail en terrasse pour voir le coucher de soleil ? Le bar du Carlota vous attend.
  • Le Santa Rosa : La nouvelle adresse de cette brasserie à la décoration “industrielle” est à côté de la place San Agustin. On y retrouve les amateurs équatoriens de bonnes bières.
  • Le Café Democratico CAC : Situé dans le Centre d’Art Contemporain, ce bar vous permettra d’allier visite culturelle et détente autour d’un verre. Regardez le programme sur leur page, il y a souvent des concerts et événements !

vue-quito-tout-equateur

Et sortons maintenant un peu du centre !

  • La Floresta : Ce quartier est très agréable à visiter et on y trouve de nombreux bars avec des styles variés : La Cleta (de biciCLETA, le vélo, vous comprendrez vite pourquoi en entrant dans le bar) ou encore Los 3 Monjes pour déguster des bières artesanales dans une bonne ambiance. En plus, vous êtes sur la Plaza de las Tripas si vous avez une petite faim.
  • Guapulo : Ce quartier bohème vous offrira une vue superbe sur la vallée et une ambiance romantique. Café Guapulo, Ananké ou Mirador de Guapulo sont tous des valeurs sûres.
  • La Mariscal : Quartier plus étudiant, célèbre pour la fête avec ses nombreuses discothèques, on y trouve aussi des bars pour prendre un verre après vos courses au marché artisanal : La Roots 2, Dirty Sanchez, Camino del Sol, Finn Mc Cool’s, Cherusker ou encore Cafe Democratico. Pensez à regarder les événements sur leurs pages respectives.
  • Bellavista : La Reserva propose un des plus large choix de bières du pays (avec La Roots).

Comme partout dans le monde, vous pourrez généralement trouver des Happy Hours entre 18h00 et 20h00. À part le dimanche et le lundi, toujours plus calmes, ces bars se remplissent généralement à partir de 21h00. Ils ferment autour de minuit. Pensez bien à prendre un taxi pour rentrer à votre hôtel, surtout si vous avez dégusté une bière de trop, c’est toujours plus sûr.

  • Où faire la fête jusqu’au bout de la nuit ? Quelles sont les meilleures discothèques ?

Ce petit apéro vous a mis en jambe pour sortir ? Les d’jeunes de l’équipe me soufflent leurs adresses préférées. Et oui, aller se trémousser sur du reggaeton toute la nuit, ce n’est plus vraiment de mon âge !

Voici les meilleures adresses de Quito :

  • La Mariscal : Comme déjà dit, c’est le quartier des discothèques ! Vous en trouverez pour tous les goûts… Pensez à demander de rentrer pour jeter un œil à l’intérieur pour voir le style de chacun. Pensez aussi à prendre votre passeport avec vous sinon vous ne rentrerez nulle part même si vous avez largement plus de 18 ans.
  • Lavoe : Les fans de Salsa apprécieront cette « salsoteca » ,vous vous retrouverez au milieu de danseurs de très haut niveau. Si vous sortez le mardi, vous trouverez aussi de la salsa au Café Democratico.
  • La Kika : Vous cherchez une boite gay pour faire des rencontres ? La Kika est faite pour vous.
  • Le # : Boite au public plus jeune et à la musique plus commerciale mais assez appréciée des locaux. Vous en trouverez des semblables à côté, en face de l’hôtel Quito.

place-san-francisco-quito-tout-equateur

Avec tout ça, je suis sûr que vous trouverez votre bonheur ! Si vous trouvez des petites adresses, partagez-les moi en commentaire ou par email, c’est comme ça que le Réseau Solidaire s’enrichit et que les prochains voyageurs profitent encore plus de leur voyage.

Bien sûr, si vous voulez plus de détails, l’équipe pourra vous en dire plus lors de votre briefing Chez Léon à Quito.

À très bientôt,

Léon de Quito

Un road-trip dans les Andes ? Un séjour en Amazonie ? Une croisière aux Galapagos ? Je vous aide avec plaisir à profiter des trésors de l’Équateur aux meilleures conditions grâce aux partenaires du Réseau Solidaire ! Dès maintenant, vous pouvez aussi me poser toutes vos questions sur le Forum en commençant une nouvelle discussion. Allez, je vous attends !!!

0 553

Jour 1 – Départ pour les Galapagos !

Ca y est on l’a faite notre réservation pour une croisière d’une semaine aux Galapagos à bord du Millenium, les enfants en rêvaient pour nous et nous ont fait ce beau cadeau avec l’aide de Tout Équateur. C’est aujourd’hui le grand jour. En route pour l’aéroport de Quito.

P1010263

Arrivés à l’aéroport de Baltra un peu en retard, on rejoint le groupe sur l’île de Santa Cruz. Le groupe est complet et est constitué de 16 personnes. Nous sommes accompagnés d’un guide naturaliste du Parc National des Galapagos qui se prénomme Javier, il est originaire de Madrid mais réside avec son épouse équatorienne sur l’île d’Isabela, il est donc un fin connaisseur de ces îles.

Avant de rejoindre le bateau, on profite de Santa Cruz pour observer des tortues géantes. Elles sont vraiment énormes !

P1010283

Arrivés sur le magnifique bateau et comme il le fera tous les soirs, Javier nous présente le programme du lendemain avant le repas. Ensuite il nous fait un débriefing de la journée et nous montre des reportages qu’il a enregistrés sur son ordinateur. Ah oui on est là pour vivre avec la nature bien loin de la civilisation alors pas d’internet, on profite et on prend le temps…

P1010721

P1010602

 

 

 

 

 

 

P1010599

P1010600

 

 

 

 

 

 

Jour 2 - Île Isabela : Las Tintoreras et Puerto Villamil

6h départ pour une balade à pied, voir de si près des otaries qui dorment bien enlacées, quel spectacle magique, un petit tétant bruyamment sa maman, quel spectacle attendrissant. De magnifiques crabes rouges et bleus. Des quantités énormes d’iguanes marins de toutes les tailles, de petits à vraiment gros et vieux, noirs ou colorés qui vous regardent d’un air curieux, c’est un spectacle vraiment exceptionnel qui nous met hors du temps. Dans l’eau on peut même voir des requins de belle taille se promener.

P1010349

P1010372

P1010408

P1010442

9h départ en bus très spécial pour le volcan Sierra Negra pour une marche rapide de 2h. De beaux oiseaux en chemin avec de belles couleur : le yellow warbler, le vermilion flycatcher et un volcan vraiment top. La vue est magnifique.

P1010467

P1010476

P1010478

11h départ en bus pour la nursery des tortues. Là encore beaucoup d’énormes tortues et des petites. Ils les élèvent pour les remettre dans la nature et ainsi éviter la disparition des espèces.

P1010521

P1010516

Après-midi libre à Puerto Villamil, on voit des greater flamingo (flamants roses) , des canards, des hérons, des whimbrel, , des black-necked stilt et bien sûr des iguanes marins et des phoques. On se baigne sur la plage l’eau est chaude puis on va se baigner dans un endroit plutôt prévu pour masque et tuba. C’est marrant les iguanes et les otaries qui dorment partout n’importe où, sur les bancs, en milieu des chemins. On est parfois bloqués pour passer car ils font des grognements pas très rassurants. Après coup c’est trop drôle.

P1010534

P1010557

17h15 retour sur le bateau

Jour 3 - Île Isabela : Point Moreno

7h30 balade sur la lave séchée vraiment génial, des iguanes, un serpent, des requins.

P1010648

P1010617

P1010624

 

P1010659

P1010661

P1010668

P1010672

P1010690

P1010705

10h snorkeling (masque et tuba), C’est génial, qu’il est formidable de nager avec les tortues mais difficile de ne pas laisser de buée dans le masque. C’est vraiment une découverte extraordinaire.

Le bateau se dirige alors vers l’île Fernandina et Point Mangle

14h30 snorkeling, je vois une raie une tortue beaucoup de très beaux poissons et mon mari voit même un requin. L’heure passe trop vite.

16h promenade en bateau et spectacle d’oiseaux formidable: pélicans, fous à pied bleus, cormorans (et Nid avec 2 jeunes) un aigle, des pingouins, 2 otaries qui jouent autour du bateau), les fous qui plongent comme des bombes, les pingouins qui pêchent et les pélicans qui les attendent pour leur piquer un peu de leur pêche. C’est vraiment un spectacle magique.

 

 

P1010727

P1010741

P1010755

P1010819

17h retour sur le bateau

P1010860

Jour 4 - Île Fernandina : Punta Espinoza

6h30  On est à l’heure pour une promenade, les otaries ont envie de s’amuser et de nouveau pélicans crabes, fous à pattes bleues et naturellement iguanes. La nature est magnifique à observer et les chemins bien balisés pour resspecter l’habitat naturel. On voit même un squelette de baleine. Le sable est plein de coquillage et les oiseaux très nombreux en mer il doit y avoir à manger.

P1010878

P1010896

P1010919

9h00 Snorkeling ah chouette on y retourne, que de tortues ! c’est génial et un cormoran qui me passe juste dessous et un tas de poissons aux belles couleur. Vraiment super cette séance, pas de buée dans le masque et je commence à me débrouiller avec les palmes

Petite séance bronzette pendant que le bateau rejoint la prochaine halte. Attention ça chauffe vraiment.

P1020332

P1010938

P1010715

Isabela islands Tagus Core

11h Là le paysage est totalement différent, le volcan semble couvert d’arbres morts et tout blancs qui attendent la saison des pluies pour avoir à nouveau des feuilles. On grimpe pas mal et arrivés en haut une belle surprise nous attend: une magnifique lagune mais là peu de vie animale même pas d’iguanes juste quelques oiseaux mais très peu.

P1010959

13h30 : snorkeling l’eau est beaucoup plus froide mais avec la combinaison on s’habitue vite Je vois beaucoup de tortue et une dizaine de manchots me passent à côté et plein de poissons de belles couleurs mais que je ne sais pas reconnaître, beaucoup d’étoiles de mer aussi et de beaux oursins verts.

Jour 5 - Santiago island : Puerto Egas

7h45 balade et snorkeling. Nous accostons sur une plage avec toutes nos affaires pour une super promenade de 2h, un paysage super, des beaux oiseaux, des aigles, des otaries, des iguanes

P1010985

P1010993

P1020001

P1020030

Vite le snorkeling trop chouette, vraiment beaux les fonds marins, beaucoup de tortues et des petites otaries qui s’amusent juste à côté de nous

Là le bateau repart, on peut faire une bonne sieste avant d’arriver à Sombrero chino

15h30 snorkeling. Nouveau paysage les fonds marins ne sont que du sable et on voit une belle raie noire et vraiment énormément de poissons

16h50 On part pour une promenade au coucher du soleil, il ne faut pas traîner, à 18h00 il fait nuit noire. On s’arrête sur une belle plage de sable fin, de magnifiques plantes rouges car ce n’est pas encore la saison des pluies. On dirait un paysage de far West avec les cactus, ces plantes rouges et rien d’autres. On voit à nouveau beaucoup d’otaries, des mères des bébés c’est l’heure de la sieste pour eux et sur cette partie de l’île pas un iguane !

P1020069

P1020071

P1020077

P1020080

Jour 6 – Santa Cruz island : Black turtle cove

7h00 Balade en bateau pour voir les tortues lors de l’accouplement, les requins mais malheureusement pas de requin marteau dans le coin.

P1020124

P1020129

8h30 Dernier déjeuner et préparatifs pour certains qui doivent rejoindre l’aéroport.

Nous sommes seulement 3 couples à continuer le voyage et nous attendons sagement sur le bateau l’arrivée des nouveaux passagers 3 personnes vont nous rejoindre.

On rejoint maintenant l’îlot de Seymour et l’après-midi est bien chargé.

14h snorkeling. Encore une plongée magique des super bancs de poissons, des belles raies et des requins même pour ceux qui ont eu de la chance

15h30  Départ pour la marche. L’île est magique., les oiseaux beaucoup de frégates se laissent approcher à quelques mètres seulement, il y en a dans les nids avec des bébés, des juvéniles, des adultes mâles ou femelles et certains mâles avec leur superbe jabot rouge. on voit aussi des iguanes terrestres aux belles couleurs or, des otaries. La mer aussi est belle, de grosses vagues et une superbe couleur émeraude transparente au sommet de la vague.

 

P1020161

P1020172

 

P1020181

P1020196

P1020237

Encore une journée merveilleuse.

Jour 7 - Île Bartolomé

6h45 Allez il faut les monter les 365 marches pur apprécier la vue d’en haut et peu d’animaux sur cette île juste des moustiques qui piquent bien.

P1020286

9h00  Snorkeling walk on the dunes. ‎ah le Snorkeling toujours un plaisir surtout quand on voit des petits manchots s’amuser à côté de nous. Trop mignon. « So cute » comme disent las américains.

P1020323

Santiago island : Sullivan bay

14h00 Une petite promenade sur la lave bien noire, que du noir à l’horizon, paysage surprenant

P1020296

15h00 Et vite notre dernier Snorkeling avec une eau bien claire 2 tortues et une otarie très heureuse de jouer avec nous, il adorait vraiment que Javier le prenne en photo.

Allez une bonne douche et on peut commencer à ranger les affaires.

Jour 8 - Santa Cruz : Las Bachas Barges

6h30. Dommage trop de vagues, Javier prend la décision de ne pas accoster à cause du danger, le soleil est magnifique mais il ne faudrait pas tout gâcher par un accident aujourd’hui donc petit déjeuner après un tour en zodiac et départ pour l’aéroport la tête remplie de souvenirs merveilleux.

Une croisière magique ! Nous avons déjà envie de revenir. Peut-être en 2018…

Bon voyage à vous !

Anne et Marc

3 4492
photo paysage équateur

Un forum gratuit, des centaines de blogs, des bons plans, des conseils avisés, des petites adresses et tout ça gratuitement ? Ce n’est pas normal… Il y a forcément une arnaque…  Ca cache quelque chose… Oui, j’entends souvent ces petites phrases malheureusement fausses. Il est temps de rétablir la vérité ! Je vais donc vous expliquer le concept du Réseau Solidaire Tout Équateur et de notre Carte Premium, vos meilleurs amis pour profiter de votre voyage en Équateur aux meilleures conditions.

Commençons donc tout de suite par la question que vous vous posez tous :

  • Qu’est-ce que le Réseau Solidaire Tout Équateur ?

La mission du Réseau Solidaire est d’aider les voyageurs autonomes et indépendants à préparer leur aventure en Équateur et à  profiter de ses trésors aux meilleures conditions. Définir le programme ? Réserver les hébergements ? Prévoir les activités ? Non, ce n’est pas notre travail, c’est le vôtre ! Et oui, nous ne sommes pas une agence de voyage, nous aimons vous laisser libres de A à Z de faire ce que vous voulez selon vos goûts, vos envies et votre budget. Mais ne vous inquiétez pas, nous vous accompagnons tout du long. Comment nous vous aidons à organiser votre aventure ? J’ai tout prévu pour vous garantir un voyage 100% unique et magique avec :

  • Le Forum : Avant votre départ (et même pendant que vous êtes ici !), je réponds à toutes vos questions pour vous aider à affiner votre itinéraire. Je vous partage mes conseils, idées et petites adresses, fruits de ma longue expérience en Équateur et des aventures des voyageurs du Réseau Solidaire. C’est totalement GRATUIT bien sûr. Alors, n’hésitez pas et commencez dès aujourd’hui une nouvelle discussion !
  • Le Blog : Quoi de mieux que des carnets de voyage pour inspirer son aventure ? Les voyageurs du Réseau Solidaire vous partagent leurs expériences personnelles en Équateur pour vous aider à organiser la vôtre ! Vous en avez plus d’une centaine de carnets de voyage où vous pourrez piocher de bonnes idées dans chacune des régions du pays.
  • Les Bons Plans : Oui, en plus de vous partager plein de bonnes idées, je vous fais profiter de réductions de 5 à 25% dans tout le pays grâce à la Carte Premium Tout Équateur. Vous trouverez des partenaires partout, des lodges en Amazonie, des haciendas dans les Andes, des cabanes sur la côte Pacifique et des croisières aux Galapagos.  Je vous aide même à réserver votre voiture ou votre première nuit à Quito. Dès que vous avez trouvé votre bonheur, j’attends vos demandes de devis en ligne. Comme sur le Forum, je vous réponds très vite.
  • Le Briefing : À votre arrivée à Quito, l’équipe vous attend autour d’un cafecito pour répondre à vos dernières questions et vous partager tous mes petits secrets pour vous permettre de démarrer votre aventure du bond pied. Un rendez-vous toujours convivial et utile pour faire le plein de bons plans et de petites adresses hors des sentiers battus. Le mieux est bien sûr de dormir dans l’une des bases d’accueil Chez Léon pour en profiter.
  • L’assistance francophone 7j/7 et 24h/24 : Pendant toute votre voyage, nous sommes à votre disposition pour toutes vos urgences. Un petit problème de santé ? Un souci avec votre voiture ? Un hôtel à trouver en dernière minute ? Il suffit de nous passer un petit coup de fil et nous vous aidons avec plaisir à trouver une solution adaptée.

Grâce à tous ces outils, je suis sûr que vous réussirez à vivre le voyage de vos rêves en solo, en couple, en famille ou entre amis. Le principe vous plaît ? Sachez que nous sommes aussi au Costa Rica, au Pérou et à Panama. Pierre, Serge, Marc et leurs équipes se feront un même plaisir que moi de vous aider à profiter des trésors de leurs pays respectifs.

  • Comment fonctionne le Réseau Solidaire Tout Équateur ?

C’est très simple, si vous la voulez et allez la rentabiliser, je vous propose la Carte Premium Tout Équateur. En effet, contrairement aux agences de voyage et aux centrales de réservation, je ne touche pas de commission sur vos réservations, je préfère que mes partenaires vous les offrent sous forme de réductions. Avec ce système unique, tout le monde est gagnant : vous bénéficiez d’avantages partout en Équateur, mes partenaires reçoivent des voyageurs super sympas et je fais vivre mon Réseau Solidaire. Si vous ne la réservez pas ? Ce n’est pas grave, Tout Équateur est un Réseau Solidaire et nous sommes avant tout ravis si vous aimez votre aventure ici. N’hésitez pas à me contacter, l’équipe est toujours motivée par un cafecito en terrasse ! Bien sûr, si vous pouvez le faire savoir sur les réseaux sociaux, ça ne me dérange pas pour m’aider à promouvoir mon beau pays d’adoption.

réductions carte premium tout équateur

  • Quels sont les avantages et réductions avec la Carte Premium ?

Allez, il est temps de vous expliquer plus en détails et en chiffres les privilèges offerts par la Carte Premium :

  • 5 à 25% de réduction et des avantages sur plus de 100 hébergements répartis dans tout le pays, recommandés, testés et approuvés par vous-mêmes les voyageurs du Réseau Solidaire. Entre les haciendas des Andes, les lodges d’Amazonie, les cabanes du Pacifique et les maisons d’hôtes des Galapagos, je suis sûr que vous trouverez votre bonheur. Vous pouvez consulter la liste de mes partenaires en ligne.
  • 10 à 20 % de  réduction sur les ascensions dans tout le pays (volcans Cotopaxi, Chimborazo, Cayambe, Imbabura, Illiniza Norte et bien d’autres…), sur les tours à la journée et les plongées aux Galápagos, sur les sports d’eau (rafting, canyoning, plongée…) et les activités en plein air (VTT, escalade, balade à cheval, treks…). Oui, avec mes partenaires pour les activités, vous n’allez pas avoir le temps de vous ennuyez !
  • Assistance francophone 24h/24 et 7j/7 durant toute la durée de votre séjour. En cas d’urgence, l’équipe est à votre disposition par téléphone pour vous aider à trouver une solution à vos petits problèmes et nous assurer que vous viviez une superbe aventure en Équateur.

Qu’est-ce que vous en pensez ? Regardez votre itinéraire et votre programme, je suis sûr que vous pourriez bénéficier de nombreux avantages en faisant confiance aux partenaires du Réseau Solidaire et bien sûr réaliser de belles économies.

  • Comment bénéficier des avantages du Réseau Solidaire Tout Équateur ?

Il vous suffit de commander votre Carte Premium en ligne et de  contacter en direct mes partenaires pour réserver leurs prestations en indiquant que vous êtes « Miembro Tout Équateur » ou « Miembro Todo Ecuador ». Vous souhaitez réserver au dernier moment ? C’est bien sûr possible, je recommande même de voyager au rythme de vos envies du moment, c’est tellement agréable de se sentir en liberté !

Nos partenaires appliquent les réductions et avantages exclusivement aux membres du Réseau Solidaire munis de la Carte Premium Tout Équateur. L’équipe vous la remettra lors du briefing Chez Léon. Il vous suffira ensuite de la présenter au moment de votre arrivée chez mon partenaire. Attention, ces privilèges s’appliquent uniquement pour les réservations en direct (site web, téléphone, email, facebook, etc.). Si vous passez par Booking ou un autre site similaire, qui prennent déjà une commission, ça ne sera pas possible. Vous ne parlez ni espagnol ni anglais ? Demandez-moi un petit modèle d’email pour réserver vos nuits et activités.

  • Qu’est-ce que vous attendez pour devenir membre du Réseau Solidaire Tout Équateur ?

Des conseils, des bonnes adresses, des petits secrets et de super avantages ! Oui, les voyageurs du Réseau Solidaire réalisent en moyenne 100 à 150 $US d’économie en plus de bénéficier de l’aide de l’équipe, de l’expérience des voyageurs et de l’assistance francophone. Elle n’est pas belle la vie ?

Allez, j’attends maintenant votre nouvelle discussion sur le Forum, vos demandes de réservation et vos demandes de devis pour vous aider à profiter des trésors de chaque région de mon pays d’adoption. À très bientôt, Léon de Quito Un road-trip dans les Andes ? Un séjour en Amazonie ? Une croisière aux Galapagos ? Je vous aide avec plaisir à profiter des trésors de l’Équateur aux meilleures conditions grâce aux partenaires du Réseau Solidaire ! Dès maintenant, vous pouvez aussi me poser toutes vos questions sur le Forum en commençant une nouvelle discussion. Allez, je vous attends !!!

1 852

Ce voyage a eu lieu du 20 juin au 20 juillet 2017.

Nous étions deux , Kathy et Marc Crouzier

Considérations générales

Nous avons fait le choix d’organiser, comme toujours ,nous même notre parcours avec l’aide précieuse de Tout équateur que nous remercions ici encore une fois. Il faut les solliciter et écouter leurs suggestions : ils connaissent leur pays!

Nous avons loué une voiture pour la première partie du voyage. La location est chère dans ce pays . Nous avons sur les conseils de Leon pris un petit 4×4 et ne l’avons pas regretté. Cependant, peu d’espace intérieur et avec les bagages , il a suffit tout juste pour deux personnes.

DSC_6708

Nous n’avons pas « fait » les Galapagos, des regrets évidemment mais cela rajoute du budget et nous avons fait le choix depuis plusieurs voyages de moins courir et de faire moins mais mieux les sites. Ce sera pour une autre fois. Peut être…

Nous n’avons pas fait le nord ouest ni le sud un mois c’est long et court et les distances sont très longues à parcourir surtout dans les Andes. Et nous avons fait le choix de ne pas faire de liaison aérienne pour mieux nous imprégner du pays, des paysages des gens … Les routes d’une façon générale sont plutôt bonnes , mais beaucoup d’éboulement dans les Andes, parfois assez impressionnants.

La langue : je ne parle pas espagnol malgré des dizaines d’heures sur babel j’ai eu du mal à bredouiller quelques phrases. L’anglais m’a semblé peu parlé, tant pis il reste les mains, le dessin et la bonne humeur.

DSC_6636
Aspect médical :

Consultez votre médecin ! Pour notre part nous avons commencé a prendre sur les conseils de celui ci un traitement contre le palu (du fait de notre passage en Amazonie) et l’avons arrêté sur place sur les conseils de plusieurs personnes : pas de cas depuis très longtemps. Nous avons eu vaccin fièvre jaune et hépatite B.

L’altitude : un élément a prendre en compte, dur a supporter pour nous, notamment les nuits; celles passées à plus de 2700m ont été difficiles (altitude et (petite) apnée du sommeil ne font pas bon ménage), la nuit à 4000 a été blanche… Enfin en altitude, il faut beaucoup boire, ce qui n’a pas assez été mon cas, et une hospitalisation d’une journée pour traiter une déshydratation aurait pu être évité (j’ai coché pour le voyage le moineau domestique de mon lit ;o))mais on a découvert un service de soin dévoué et gratuit.

DSC_5467
La météo :

Variable selon les sites. Il peut pleuvoir beaucoup et malgré mes précautions, mon boitier numérique y a laissé sa santé ! et mes livres ont doublé de volume… Mais même pour une nuit à 4000 mètres pas de gelée.

Les dates ne sont pas idéales : beaucoup d’oiseaux sont sur leur site de reproduction , en terme d’espèces le début d’année serait plus profitable.

Les biotopes principaux :

  • la foret de nuages: les célèbres Cloud forest tout autour de Mindo
  • la foret sèche vers Guayaquil
  • Les Andes: ses sommets Chimborazo Cotopaxi..amis aussi ses vallées à plus de 2500m…
  • et bien sûr l’Oriente avec deux variantes, plaine à Cuaybeno et en forêt de basse élévation de 400 à 1100 m à Rio Bigal.

Les espèces d’oiseaux :

Plus de 1600 !! Tenir compte que certaines sont très localisées, certaines n’ont été vues qu’une fois, attention à la saison .etc… Mais quand même 1600!! et certaines n’ont peut être pas encore été trouvées…

Diverses sources pour la préparation

  • le site de la LPO et ses rapports de voyages, et particulièrement celui de Julien Renoult et bien sur les sites en anglais Cloudbirders, Surfbirds…
  • le site toutéquateur, en français et qui une fois sur place permet assistance et conseils sur simple coup de téléphone. A ce propos l’achat d’une carte sim locale a été une bonne suggestion de leur part!
  • http://birdingecuador.blogspot.fr/ ce site répertorie tous les sites d’importance est est précieux dans la préparation.Tous les sites où nous sommes passés sont décrits ici avec plans , espèces etc…
  • le lonely planet
  • « The Birds of Ecuador: Field Guide (birds Of Ecuador »dont , comme beaucoup de gens, je n’ai gardé que la partie planche Le livre lui même est trop lourd.les dessins sont assez bons mais du coup pas de carte de répartition. Livre assez complémentaire avec le petit livre
  • « Birds of ecuador  » de Miles McMullan et Lelis Navarrete 1ere édition et introuvable sur le net .Leon m’a avancé argent de l’achat et trouvé un voyageur pour lame le rapporter en France!Le tome deux est sorti et les espèces de mammifères les plus communes ont été rajoutées ainsi que quelques sites.
  • J’avais acheté Birds of Western Ecuador a photographic guide mais si les photos sont bonnes, il est lourd et comme son nom l’indique , ne concerne que l’ouest.
  • Le Neotropical rainforest mammals de H.Emmons et F.Feer qui m’a été prêté par Pierre Crouzier, merci !
  • L’application hélas uniquement sur iphone suivante mais qui a le mérite de donner les chants et cris des oiseaux trouvable sur sunbird.tv
  • pour les trajets nous avons utilisé Maps.me gps gratuit qui nécessite de précharger les cartes, fonctionne hors ligne sur simple connexion gps.

L’hébergement et la gastronomie :

Nous avons fait un peu de camping sauvage à notre avis pas recommandé partout (notamment région Guayaquil), avons campé, parfois gratuitement près des maisons d’accueil des différents parcs. Nous avons aussi logé dans des hôtels les prix et les prestations ne sont pas toujours liés : prix de 10 à 20euros/pers/nuit sauf un gite vers Quito plus cher 50euros la nuit/2.

La nourriture souvent du riz et du poulet mais un vrai plaisir de manger dans ces petits restaurants de bord de route pour des sommes la aussi variables de 2 à 5€/pers.

Pour l’observation nous n’avons que rarement eu recours à des guides, ça a été notre premier voyage en Amérique du sud ou centrale et vu l’abondance d’espèces, nous avons parfois été débordé pour l’identification surtout en forêt ou pendant de longs moments pas un oiseau puis une ronde survient réunissant une cinquantaine d’oiseaux parfois et souvent beaucoup d’espèces différentes et ceci à 30 mètres de hauteur , à contre jour ….

Le parcours et les sites principaux dans l’ordre ou nous les avons découverts :

  • YANACOCHA

Qui a l’avantage de se trouver à proximité de Quito et sur la route de Mindo. Nous avons campé dans l’entrée du parc après négociations un peu longue ! La piste qui, à flanc de montagne mène à des mangeoires est intéressante (plus de 10 espèces de colibris) . Les chemins qui s’en écartent sont pentus ! et le souffle est dur a trouver.

DSC_4203

  • MINDO VALLEY région de cloudforest :

2 nuits au Mindo Garden (qui n’est pas le Mindo Garden Lodge), un peu cher mais qui possède un ensemble de mangeoires très intéressant .
Nous avons prospecté la route vers le « mariposario » et aussi la piste qui part vers et aprés « las cascadas ». De là nous sommes allés pour la matinée au « refugio paz de las aves » coq de roche et antpitta si difficiles à voir. Le petit déjeuner inclus était savoureux notre meilleur du séjour et devant des mangeoires : 80 espèces pour la matinée dont 16 colibris et 3 antpittas

DSC_4383

  • BELLAVISTA LODGE

Deux nuits (trop court) fait dans le luxe mais permet de camper (avec accès a sdb très confortable ) pour 10€/pers sur une petite plateforme pas très plate! mais avec une vue somptueuse. Beaucoup de chemins. Il faudrait du temps ! Nourrissage de mammifères nocturnes (deux espèces) dont la récemment découverte « oliguinto » et mangeoires à oiseaux.

DSC_5438

  • SILANCHE BIRDS SANCTUARY

Nous avons dormi sur place et avons payé le lendemain mais juste l’accès ET quand quelqu’un est venu vers dix heures. petite plateforme d’observation d’où nous avons contacté beaucoup d’espèces : les lieux ou on est à hauteur sont rares. De plus un touriste américain était là avec un guide privé et nous avons, discrètement profité des nombreuses identifications de celui ci!! Contact de nocturne la nuit. Le droit d’entrée de Silanche permet l’entrée a Milpe mais nous n’y sommes pas allés sur le littoral.

DSC_6353

  • SEGUA MARSH CHONES LAKES

Grande zone de marais dans un estuaire, demande un détour mais a offert de très nombreuses espèces: possibilité de dormir pour pas cher dans la petite réserve ou les gens sont très accueillants juste ne pas arriver trop tard (avant 16h) comme nous, du coup nuit en sauvage dans une carrière bof…
Nous n’avons passé qu’une nuit ici , peu de sites sont accessible de la route le parc donne l’accès a un chemin bordée de rizière et marais. La zone riche aurait pu mériter un jour de plus

DSC_7524

  • AYAMPE

Un chemin sur la rive sud des fleuve du même nom offre des observations intéressantes Le 4×4 a été justifié, on s’est même embourbé. Nuit en sauvage au « bout » du chemin. Le chemin peut être aussi bien sur parcouru a pied

DSC_4253

  • ISLA DE LA PLATA

Les galapagos du pauvre ….donne une toute petite idée de ce que l’on manque. Le trajet en bateau offre à cette époque de très belles observations de baleines à bosse. Sur l’ile, des fous à pied bleu très confiants, il n’y plus qu’un couple de pieds rouge dans une zone désormais interdite car protégée. Peu d’oiseau quelques espèces de fous, phaéton, frégates … La sortie vaut le coup ne serait-ce que pour les cétacés et tortues marines à l’arrivée.

DSC_6288

  • LA CHOCOLATERA

Il s’agit d’une pointe rocheuse au bout de la ville de « Salinas » c’est d’abord un site de migration, désert à cet époque De très nombreuses espèces y ont été vues mais en migration et pas par nous. Petite colonie d’otaries à crinière juste avant la pointe. Vu la période nous aurions pu éviter cet endroit à 15 km au nord de la Chocolatera au carrefour vers Palmar zone de rizière. Peu productif mais quelques marais juste au sud assez intéressant.

DSC_5838

  • BOSQUE PROTECTOR CERRO BLANCO 3 nuits

Sur la 40 juste avant Guayaquil. Zone de foret sèche : camping possible peu cher dans le parc. Des bénévoles assurent des permanences. Raoul ornithologue dans l’âme nous a accompagné pour le plaisir une longue matinée avec de nombreux apports. Nombreuses observations d’oiseaux, iguanes scorpions, mygales, serpents …

De là nous sommes allés dans un square de Guayaquil ou des iguanes vivent , cadre étrange ou des iguanes évoluent entre les gens, les enfants les nourrissant de salade …

DSC_7530

  • MANGLARES CHURUTE

Nous sommes venus ici sur les conseils de Léon. Bonne suggestion. Nous avons fait une sortie en bateau dans les mangroves martins pêcheurs spatules roses hérons, crocodiles etc… Sentier des singes hurleurs et capucins. Les locaux administratifs sont situés sur la 25 après la route de la Flora; Nous avons pu y dormir gratuitement. De là à une quinzaine de km, si on poursuit la 25 (direction Machala) on traverse une grande rivière (peu apres l’embranchement avec la 58) juste après l’avoir franchie on prend la piste sur notre gauche et la remonte tranquillement jusqu’à un barrage. Apres celui ci grande zone de marais des plus interessantes avec notamment l’horned screamer rapaces et différents oiseaux d’eau vanneaux, grace lots canards….Tres belle zone

DSC_0497
De là nous avons sommes allés 2 nuits à Cuenca dans les Andes pour du tourisme pur, jolie cité. Pour y aller on passe du niveau de la mer plus de 4000 en quelques heures ! Puis visite de la cité Inca -Cana d’Ingapirca. Et nous avons remonté les Andes tranquillement : mouette des Andes, mountain caracara… vers le CHIMBORAZO en passant par la lagune Colta seul lieu ou nous avons eu le silvery grebe , nombreuses foulques erismatures …

DSC_4799

  • CHIMBORAZO

Mon hospitalisation a considérablement réduit le temps prévu ici. C’est superbe, plus de 4000m. Vigognes, carunculated caracara…

  • COTOPAXI

Notre nuit la plus haute 4000m. condor, buses, colibris nous faisons le tour laborieux pour nous à cette altitude de la lagune : grand chevalier a patte jaune , sarcelles, beaucoup plus de passereaux que je n’aurai cru ainsi que de vent !

DSC_8207

  • ANTISANA

Le parc se fait sur un aller retour en voiture est gratuit d’accès . Le meilleur coin pour voir des condors espèce rare en Equateur. Il y a une passerelle face à leur petite colonie. En haut caracara, ibis des Andes et vent énorme!

DSC_8285

  • PAPALLACTA

Différents sites, piste derrière les bains. Au col en venant de Quito il y a la vieille route de Quito très praticable. A cet endroit précis la route mène aux antennes de Papallacta, possibilité de bécassine.
Toute la zone est favorable à l’ours à lunette. Nous avons prospecté deux matinées très tôt et scruté les montagnes sans succès. Condor.

IMG_0533

retour à Quito, passage obligé à Mitad del mundo. on rend la voiture et départ avec Thierry Garcia et sa conduite … sportive pour Bigal River Biological Reserve sa réserve (la fondation Sumac Muyu site internet http://www.bigalriverbiologicalreserve.org/french/index.php

  • RIO BIGAL 4 nuits

C’est un peu cher car les conditions d’accueil sont assez simples mais il s’agit d’une réserve privée accolée au très grand parc Cayambe encore partiellement vierge, le prix permet a Thierry de poursuivre ses projets de conservation et ça c’est bien; On se retrouve au coeur de la foret et c’est magique ! Seuls ou presque, vu pas plus de 6 personnes en 4 jours. Les sorties nocturnes, avec Thierry, à la frontale ont été très riches. Reptiles, phasmes, sauterelles salamandres etc…Pour les oiseaux, plus difficile car la foret est assez fermée, les oiseaux hauts, nous l’avons prospectée seuls. Chaque jour nous avons fait fait des promenades sur les quelques petits sentiers aménagés. Puis, nous nous mettions en bordure de forêt près de zones exploitées dans un milieu plus ouvert ou nous avons contacté beaucoup plus d’espèces. Assurément un temps fort du voyage.

DSC_8853

Pour finir nous avions via toutequateur réservé 4 nuits à Cuyabeno que nous avions gardé en point d’orgue du voyage.

  • CUYABENO DOLPHIN LODGE

Nous avons rejoins en bus puis dormi à Nueva Loja et de là avons été emmenés vers Cuyabeno en bus d’abord puis bateau. C’est le même prix qu’à Rio Bigal mais c’est très différent on est dans l’Oriente, c’est l’Amazonie où saison des pluies oblige, le niveau des eaux très haut. Après deux heures de pirogue, nous avons été accueillis dans un lodge, simple, géré par une communauté de locaux, .On est la aussi au coeur de la forêt, mais pas seuls!! C’est une petite industrie. Nous sommes un vingtaine de touristes, pas toujours naturalistes et il y a 7 ou 8 lodges espacés de quelques centaines de mètres les uns des autres mais bon ce n’est pas pour autant les Champs Elyssées! …

IMG_0702

L’environnement est superbe, un programme d’activité est prévu ce qui ne m’enchantait guère au départ mais de fait cela été intéressant : réalisation de a à z de galettes, de chocolat pur 100%, rencontre avec un chaman et nombreuses sorties en pirogue et à pied en forêt. En discutant avec les guides il été facile de rajouter, de bon matin avant le petit déjeuner une sortie en pirogue, se laissant dériver le long de la rivière à la recherche de singe, paresseux, dauphins roses de l’amazone et bien sûr oiseaux. Notre guide s’appelait Diego et s’est révélé bon ornithologue avec un oeil efficace!

DSC_5565
Ici plusieurs aras blue, scarlet et military , chestnut macaw, de rapaces blackened white hawk eagle ,king vulture, d’ardeidés, papillons etc etc…Nombreux serpents : corails, boas, araignées scorpions…

DSC_0825

Puis retour en bus, huit heures, pour Quito et avion 48h avec les escales

Le bilan ornithologue a été riche; mon objectif, ambitieux de 500 espèces n’a pas été tout à fait atteint, je me suis arrêté à 485 avec peut être quelques supplémentaires sur photos encore à traiter. Une dizaine d’espèce de serpents, 9 de singes, nombreuses espèces d’insectes phasmes, sauterelles, fourmis, araignées, grenouilles …quelle diversité.

DSC_6128
En conclusion, les meilleurs sites ont été :
- la région de Mindo où l’on pourrait envisager de rester plusieurs jours de plus avec des objectifs précis : oilbirds etc…
- Rio bigal avec ce privilège de vivre vraiment dans la nature primitive.
-L’Oriente m’a beaucoup plus. J’aurai aimé pouvoir y « trainer » en voiture même si peu de chemin mais pouvoir « faire » les passereaux de façon plus pointue.

Bon voyage aux passionnés de nature,

Kathy et Marc Crouzier

Pour les amateurs d’oiseaux retrouvez aussi le carnet de voyage d’Yves: http://www.tout-equateur-blog-forum.com/vos-carnets-de-voyage/un-ornithologue-amateur-en-equateur/

0 771

Jour 1 : Quito

Après le briefing avec l’équipe Chez Léon Backpack, nous commençons notre visite de Quito par le centre historique.

Il y a de beaux monuments à voir, le palais du président, les églises. Les intérieurs des églises sont magnifiques : Toutes couvertes d’or elles brillent de mille feux (mais pas de photos) et il faut bien lever la tête pour admirer les gargouilles.

FF3A40548499466C92108F075DDA23A1

0D21EA14E32D47FDA4CC83D056F2B43E

À Quito, ça monte et ça descend aussi il est bien agréable de s’arrêter dans un des nombreux parcs du centre et y admirer

  • Les cireurs de chaussures, ils sont nombreux à travailler pendant que les clients lisent leur journal
  • Les vendeurs de rue, il y en a partout et ils vendent fruits et légumes frais pour pas cher
  • Les petits vieux discutant sur les bancs, qu’ils sont élégants dans leurs costumes et avec leur beau chapeau
  • Ou même y faire du sport (oh pas trop longtemps avec l’altitude on s’essouffle vite)

661A6F1C759941498A139B459012BEF4

E040C0081A234943B402418C10AEA8D6

5BCF6F916EC4467489D30393A0AB656B

217D2499D19A4B0AB30F4556AC1C39ED

Les parcs sont nombreux et on peut profiter soit pour s’y reposer soit y boire un verre, le temps varie dans la journée et il peut y faire très chaud.

Et qui dit centre-ville dit lèche vitrines alors on en profite pour regarder les magasins

  • Les bijouteries et leurs parures
  • Les pâtisseries et leurs superbes (et bon j’y ai goûté) gâteaux
  • Une mercerie immense (j’adore ça, je m’y promène avec plaisir)
  • Un chapelier qui vend ces célèbres et superbes panama et quelle gentillesse, on est rentré et il nous en a expliqué la fabrication (un vrai et beau panama peut prendre plus de 6 mois de travail à la main : le prix est justifié)

EC279BF09E9B47539A1E1E8FFFFC5CF6

1D92A0C1EDE74BC6BC91A054D9B78EE1

26F55788D0F94348A1550E6F6E31C960

6D7A51AB3F514DBCAB41389E99689E3E

Cette journée est trop courte car à 6h la nuit tombe bien vite, nous reviendrons demain pour y flâner.

Jour 2 : Quito

Le centre historique ne nous a pas dévoilé tous ses secrets alors nous y revenons avec plaisir. Maintenant on sait un peu se repérer dans ces dédales de rues étroites, cette foule, la circulation et les travaux pour le futur métro.

Là, en flânant, on découvre des cours intérieures superbes, des marchés permanents comme celui de l’Arena ou le marché artisanal.

73E0F4C5618E498397F89D6430AAD502

C391EEDB316B4E829D1854FB283A363A

Au hasard des rues, on peut aussi voir des bus qui promènent des gens avec la musique à tue-tête, c’est la fête de Quito le 6 décembre (Quito Foundation Day) et découvrir des graphs très originaux un peu partout.

3A30E26428194A5281B21CD8AF4C1E13

DAD573F6762C48C7898F276E27615CD2

4C2CB8C795844C70A787BF029A0BF1BA

Jour 3 : Départ pour le volcan Cotopaxi et cascade du Rio Pita

De bonheur, départ de Quito en bus pour les environs du Cotopaxi. Nous recherchons d’abord l’auberge où nous allons passer 2 nuits (un super petit secret de Tout Équateur !). De la chambre et de la salle, une super vue sur le volcan Cotopaxi ! C’est une auberge superbe, genre refuge d’ailleurs, avec un élevage de truites. Les hôtes sont très sympathiques.

20171126-083818_anne

 

 

Arrivés dans l’après-midi, nous faisons une belle balade vue sur le volcan Cotopaxi jusqu’à une cascade du Rio Pita. Promenade super top, il est vraiment extraordinaire à admirer ce volcan, qui se finit sous un bel orage (et ce n’est pas une brune bretonne, c’est une véritable douche) et nous empêche de profiter de la cascade. Heureusement à l’auberge, on peut prendre un café, une douche chaude et tout mettre à sécher devant un beau feu de cheminée. Pendant ce temps, les aubergistes sont allés pêcher nos truites pour le dîner. Trop top.

20171125-140255_anne

Belle soirée et coucher de bonne heure.

Jour 4 : Cotopaxi

Le lendemain, Ouf tout est quasi sec. Le petit déjeuner : salade de fruit, œufs brouillés, jus de mûres, pain et café. ROYAL ! On se rend en taxi au parc de Cotopaxi pour une ballade de 2h à cheval. C’est vraiment très sympa. 2 jeunes nous accompagnent. Le paysage est grandiose et tout est super au milieu de cette nature magnifique.

20171126-132756_marc

 

20171125-140827_marc

Un petit chocolat en attendant le taxi et retour à l’auberge. Ce soir, n’étant pas trempés, on a même le droit de pêcher nos truites avant de les manger. Encore une fois succulent !

Jour 5 : Route pour la lagune de Quilotoa

Maintenant en route pour la langue de Quilotoa. Le voyage peut se faire en bus. C’est un peu long mais on est assis confortablement et les paysages valent le coup. L’ascension (on va atteindre quasiment 4000m) est vraiment splendide. Arrivés à destination, on arrive dans un autre monde : un village autour du volcan semble sortir de nulle part et se prépare à accueillir les touristes : hôtels, restaurants, souvenirs poussent comme des champignons. En même temps les villageois, très traditionnels, s’activent à mettre les routes en état. On arrive enfin au cratère d’où on peut admirer le lac du volcan, bien mis en valeur et bien sécurisé. Il est sublime et surtout le soir quand on a l’impression que les nuages viennent s’y coucher. Il est le départ ou l’arrivée de belles balades.

7F043956949B42D3B17AEE1C42F044A3

 

Jour 5 : Lagune de Quilotoa et retour à Quito

Aujourd’hui, de bon matin, on va même descendre au bord du lac pour y admirer de plus près ses belles couleurs. Mais la descente étant bien à pic, on va profiter d’une remontée à cheval, inoubliable !!

A179508BB57D4949B249AF3014173EAE

Après toutes ces émotions, retour à Quito en transport public. Ca permet d’admirer encore les beaux paysages des Andes.

Jour 6 : Route pour Mindo !

Après une matinée de repos mérité, nous partons en bus public pour Mindo. Bon, c’est dimanche, nous n’avons pas de bus direct. C’est pas grave, un autre bus nous laisse sur la route et on continue en taxi. Mon mari est heureux comme un gamin à l’arrière du pick-up !

Jour 7 : Cascades de Mindo

En route pour observer la luxuriante nature de ce climat équatorien : les cascades, les forêts, les oiseaux, les fleurs,  la nature met toutes ses merveilles sous vos yeux. A vous d’être à l’écoute pour des moments inoubliables !

A Mindo, là où nous dormons, l’auberge a son jardin d’orchidées et autres fleurs sublimes, ici l’humidité ambiante leur convient parfaitement.

20171203-180340_anne

20171203-180128_anne

20171203-174928_anne

20171204-084330_anne

20171203-180731_anne

 

 

 

 

 

 

 

 

Le matin, au déjeuner dans une petite cour intérieure nous pouvons admirer les colibris attirés par l’eau sucrée. Quel spectacle magique, ils sont si rapides ces oiseaux qu’on est heureux qu’ils se posent quelques instants pour qu’on puisse les prendre en photo. Et ls sont tous différents, leurs couleurs sont chatoyantes.

20171204-082127_anne

20171204-081046_marc

20171204-080603_marc

 

 

 

 

 

 

20171204-075325_marc20171204-080454_marc

 

 

 

 

Après un bon petit déjeuner, départ pour une promenade au sanctuaire des cascades.

7 des 15 cascades sont accessibles grâce aux sentiers. C’est une promenade bien agréables avec quelques montées et descentes, les indications y sont précises et la marche s’y fait facilement et la forêt est sublime. On arrive au site en traversant la vallée parsemée de montagnes vertes sur la tarabita, une nacelle de 530m de long. Une vue impressionnante à couper le souffle.

20171204-124006_anne

20171204-121406_anne

20171204-111921_anne

20171204-115851_anne

En rentrant à Mindo, un super chocolat chaud chez un fabricant de chocolat, c’est vraiment bon.

Jour 8 : Réserve du Rio Silanche et retour à Quito

Le lendemain matin de très bonne heure réveil et départ en taxi pour la visite la réserve d’oiseau du Rio Silanche. La route est longue, la réserve pas facile à trouver et personne ne nous attend comme prévu mais la réserve est ouverte et on peut aller se promener dans la forêt et voir les oiseaux mais pas de chance il se met à pleuvoir.

20171205-065231_marc

20171205-074033_anne

20171205-081402_marc

20171205-083625_marc

Retour à pied et en stop jusqu’à la route principale ! Tellement insolite ce voyage en Équateur. De là, nous arrivons à prendre un bus pour Quito. De nouveau dans la capitale, une dernière nuit avant le départ pour les Galapagos. Je suis encore en train de trier les photos, le carnet de voyage arrive bientôt.

Bon voyage à vous !

Anne et Marc